outre-mer
territoire

Après son livre polémique, le patron de la gendarmerie Outre-mer placé « hors cadre » et remplacé

sécurité
Général Bertrand Soubelet
Général Bertrand Soubelet, patron de la gendarmerie Outre-mer et auteur du livre "Tout ce qu'il ne faut pas dire" ©La1ère
Le général de corps d'armée Bertrand Soubelet, patron de la gendarmerie Outre-mer, devrait être "placé en position hors cadre en attente d'une affectation" temporaire. 
Le général Bertrand Soubelet avait jeté un pavé dans la mare en publiant le jeudi 24 mars dernier un ouvrage dans lequel il dénoncait la politique pénale du gouvernement. Intitulé «Tout ce qu'il ne faut pas dire : Insécurité, justice, un général de gendarmerie ose la vérité » ( Plon), cet essai polémique rencontre un vif succès en librairie. Un pied de nez au devoir de réserve. 

Le général Lucas Lambert, nouveau patron de la gendarmerie Outre-mer

Général Lucas Lambert
Général Lucas Lambert ©La1ère
Le général Soubelet sanctionné serait remplacé, par décret du président de la République, au commandement de la gendarmerie de l'outre-mer par le général de brigade Lucas Lambert, en poste en Guyane et qui prendrait dans quelques mois, pour l'occasion, une étoile de plus, indique le Parisien 

La parution au Journal officiel est déjà prévue pour ce week-end. En juillet 2014, Bertrand Soubelet avait déjà été dépossédé du poste très envié de directeur des opérations et l'emploi après une audition en décembre 2013 à l'Assemblée nationale consacrée aux moyens de lutte contre l'insécurité au cours de laquelle il avait critiqué la facile remise en liberté des délinquants mineurs.

Le général Soubelet, commandant de la gendarmerie d'Outre-mer nous avait accordé un entretien à l'occasion de la sortie de son livre polémique "Tout ce qu'il ne faut pas dire". Regardez : 

Général Soubelet



 
Publicité