Aqualone, la PME calédonienne spécialiste de l’irrigation, distinguée à Paris

eau potable
AQUALONE
Chaque année, l’ex-Fondation de Nicolas Hulot rebaptisée Fondation pour la nature et l’homme (FNH), distingue des projets "bons pour l’environnement". Cette année, Aqualone, une entreprise calédonienne a reçu le prix du public.
L’eau va devenir un problème majeur au 21è siècle. Faire économiser de l’eau, c’est l’objectif d’une PME néo-calédonienne baptisée Aqualone. "Tout a commencé assez naturellement", raconte Bertrand Lacroix, la cheville ouvrière d’Aqualone, "l’inventeur du concept devait s’occuper du jardin de son oncle". Il n’a pas fait les choses à moitié.

Un système mécanique

En bon ingénieur hydrolique, Bernard Balet a mis au point pour son tonton un système révolutionnaire avec des poids et des éponges qui ne nécessite pas d'électricité et ne gâche pas d’eau. "C’est un système mécanique low-tec, poursuit Bertrand Lacroix, qui permet d’économiser 50% d’eau en période sèche voire 72% en période normale". Regardez ci-dessous les précisions de Bertrand Lacroix :


Prix du public MyPositiveImpact

Aqualone et son irrigation sur mesure a remporté le prix du public dans le cadre du concours My positive impact organisé par la Fondation pour la nature et l’homme, l’ex-Fondation de Nicolas Hulot. Ce prix va permettre à la petite entreprise calédonienne de bénéficier d’une campagne de communication sur une radio nationale privée.

De nouveaux marchés

Pour Bertrand Lacroix, le système Aqualone doit partir à la conquête de nouveaux marchés. "Les objectifs sont multiples, explique-t-il à La1ère. Il faut d’abord accroître la pertinence scientifique du système, toucher les villes et surtout l’agriculture". Quand on sait que 70% de l’eau douce est consommée par l’irrigation, le marché est potentiellement énorme.

Des villes équipées

Melbourne en Australie va utiliser Aqualone pour ses murs végétalisés. Nouméa qui dépense 200 000 euros par an en factures d’eau, sans compter les terrains de sport, a décidé de déployer ce système. La ville va d'ailleurs concourir l’année prochaine avec ce projet au prix Territoria dans le cadre du Congrès des maires.

Le reportage de NC 1ère sur Aqualone

©nouvellecaledonie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live