Archives d'Outre-mer : sur les traces de James Cook, en Polynésie

archives d'outre-mer polynésie française
Iles de la Société
Iles de la Société ©LEE / LEEMAGE via AFP
En 1993, pour Noël, le magazine "Mascarines", proposait un voyage dans les îles de la Polynésie. Une douce invitation à découvrir ces territoires du Pacifique, sur les traces du Capitaine James Cook.

Il y a presque trente ans, en décembre 1993, Gladys Say, et toute l'équipe du magazine "Mascarines", nous embarquaient vers les rivages de la Polynésie, en suivant les traces du Capitaine Cook.

Escales sur l'atoll de Takapoto, aux Iles Marquises, et sur l'île de Huahiné.

A la recherche de la "Terra Australis"

La vie de James Cook, navigateur et géographe britannique, est liée à l'histoire du Pacifique Sud. C'est en 1768 qu'a lieu son premier voyage. James Cook, alors âgé de quarante ans, est chargé par la "Royal Society" d'observer le passage de la planète Vénus. Il est également chargé de rechercher une grande terre au sud, suposée être le continent austral, la "Terra australis". 

Moorea
Moorea ©Henri Tabarant / Only France via AFP

C'est le premier de trois voyages, que fera le navigateur, cartographe et mathématicien dans le Pacifique Sud. Tahiti sera son port d'attache pour chacune de ses expéditions.

Bienvenue dans le Pacifique sud avec Gladys Say et les équipes de RFO Polynésie :

©la1ere

Après Tahiti, James Cook, fait escale à Moorea, et dans l'atoll de Takapoto. Ces descriptions créent des images fantastiques. Ces lieux luxuriants sont assimilés à des paradis sur terre. Les récits des voyageurs du 18ème siècle contribuent à forger l'idée d'un paradis terrestre où la nature pourvoie à tous les besoins, et où les femmes et les hommes n'ont qu'à se laisser vivre dans l'indolence et le bonheur.

Je ne crois pas qu'il y ait sous le soleil, de peuples plus heureux et qui auraient autant de raisons de l'être, que ceux qui habitent ces îles.

James Cook, Journal

 

Takapoto, l'île des perles

Ces visions de paradis ont traversé le temps. Poursuivons notre voyage avec les équipes de "Mascarines" pour une escale sur l'atoll de Takapoto. 

©la1ere

En 1774, lors de son second voyage, James Cook, touche les côtés néo-calédoniennes, c'est le premier Européen à entrer en contact avec les Kanak. Il accoste également sur les rivages de la lointaine Rapa Nui. Son expédition le mène aussi aux Iles Marquises. 

Voyez plutôt...

©la1ere

 

Huahine, "l'Authentique", île de la femme

Huahiné
Huahiné ©gallica.bnf.fr / BNF

Huahiné est ainsi nommée car elle a toujours été gouvernée par des reines. La reine sur l'île aujourd'hui c'est la vanille, considérée comme une des meilleures au monde.

Suivez-nous sur l'île de Huahiné :

©la1ere

 

Tupaia et Omai, compagnons de navigation du Capitaine Cook

 

Il sait plus de choses sur la géographie des îles situées dans ces mers, sur la production, les lois religieuses et les coutumes de leurs habitants, que n’importe qui d’autre que nous ayons rencontré

(sur Tupaia), James Cook, The journals of Captain Cook

 

Tupaia se joint à la première expédition, lors de l'escale de l'expédition à Tahiti en 1769. Il est né à Raiatea, et dès son plus jeune âge, est formé à la navigation traditionnelle, basée sur l'observation du ciel et des courants marins. On sait qu'il dressa une carte du Pacifique sud basée sur sa seule mémoire, ce qui a permis a James Cook de découvrir des territoires jusque là inconnus. Tupaia est le premier polynésien à peindre à l'aquarelle. Des œuvres qui lui sont attribuées sont aujourd'hui au musée de la British Library à Londres. Ces dessins décrivent les premiers contacts entre les Anglais, les Polynésiens et les Aborigènes d'Australie et la vie sur les îles. 

Omai
Omai ©Collection BUI Santé

 

Omai se joint au Capitaine Cook lors du second voyage, en 1773. Son périple le conduit jusqu'à Londres, où la haute société britannique est fasciné par le jeune Océanien. En 1776, il participe au troisième voyage de James Cook, qui le ramene à Huahiné.