outre-mer
territoire

Archives d'Outre-mer 1994 - 1997 : le Moaï de la Paix poursuit son tour du monde

archives d'outre-mer
Moaï de la Paix
Le Moai de la Paix lors de son inauguration à Paris en 1997, son dos polychrome, de retour sur sa terre natale à Rapa Nui ©Pierre Boussel / AFP / Tjabeljan / Flickr
Savez-vous qu'un véritable Moaï, sculpté sur l'Ile de Pâques, fit le tour du monde entre 1992 et 2010 ? Les archives d'Outre-mer l'ont retrouvé lors de son périple. Vous saurez tout de son installation au Ko We Kara en Nouvelle-Calédonie puis vous le verrez exposé au Trocadéro face à la Tour Eiffel.

Statue monumentale de l'île de Pâques

Pour les Pascuans, le Moaï est l'ancêtre fondateur de chaque clan, le trait d'union entre le ciel et la terre. Le Moaï de la paix est une sculpture récente, grandeur nature. Il mesure cinq mètres de haut et pèse huit tonnes. Sa tête est surmontée d'un pukao, cylindre de tuf rouge, représentant soit un chapeau soit des cheveux coiffés en chignon. La plupart des 887 Moaï de l'île de Pâques sont taillés dans le tuf, roche tendre provenant de la carrière du volcan Rano Raraku.

Le Moaï de la paix ressemble au "Hoa Haka Nana Ia" ou la "Briseuses de vagues", statue sacrée d’Orongo, emportée en 1868 par les Anglais. Exposée au British Museum à Londres, le Chili demande depuis novembre 2018, la restitution de cette statue sacrée. Les deux moaï proviennent de carrières de basalte du volcan Rano Kau. Les deux ont le dos décoré d'hommes oiseaux et de symboles de fécondité. 

Regardez le reportage de RFO Nouvelle-Calédonie montrant la mise en place du Moaï lors de la deuxième escale de son tour du monde, il y a 25 ans, le 1er juillet 1994 : 
©la1ere

 

Paris, 3ème étape après Tahiti et Nouméa

Le projet du Moaï moderne est né de la volonté d'un sculpteur pascuan, aidé de jeunes attachés à leur culture, et du soutien de deux Français : Daniel Monconduit et François Le Calvez, installés, alors, en Polynésie. La statue est réalisée entre décembre 1991 et mai 1992 sur l'île de Pâques. Elle a pour vocation dès sa conception de parcourir le monde. C'est pourquoi elle est baptisée "Moaï de la paix". Ce projet a été soutenu par de nombreuses personnalités dont Paul-Emile Victor.

Exposée en juin 1992 sur son île, elle part pour Tahiti en juillet 1993. En 1994, elle est visible au centre culturel Ko We Kara en Nouvelle-Calédonie. Elle arrive au Havre en 1995, mais la reprise des essais nucléaires en Polynésie recule son exposition à Paris. C'est lors de la visite officielle du président chilien, Eduardo Frey, en France que l'exposition du Moaï de la Paix est inaugurée à Paris, le 12 avril 1997. Son périple continuera au Portugal dans le cadre de l'exposition universelle de Lisbonne, à Santiago du Chili, aux États-Unis et même au Japon. La statue est revenue définitivement sur son île natale, la terre habitée la plus isolée du monde, pour l’éclipse solaire de juillet 2010. 

Réactions des visiteurs devant le Moaï de la Paix au Trocadéro dans ce reportage de RFO Paris diffusé en avril 1997 : 

©la1ere
Publicité