Ariane 5 décolle de Kourou en emportant deux satellites de télécommunications

sciences
Une fusée Ariane 5 ECA, le lanceur lourd européen, a décollé jeudi de Kourou.
©jody amiet / AFP
Il était 18h43, heure locale, lorsque la fusée Ariane 5 ECA, le lanceur lourd européen, a décollé jeudi soir de Kourou, en Guyane. Elle a placé sur orbite deux satellites de télécommunications pour le compte d'AT&T et Eutelsat.
Une fusée Ariane 5 ECA, le lanceur lourd européen, a décollé jeudi de Kourou, en Guyane, à 18h43 locales (21h43 GMT, 23h43 à Paris) en emportant deux satellites de télécommunications pour le compte d'AT&T et Eutelsat, laissant une traînée de fumée blanche dans le ciel crépusculaire guyanais.
 

Deux satellites de télécommunications

La mission est prévue pour durer environ 34 minutes du décollage à la séparation des satellites. 27 minutes après son décollage, au regard de la chronologie prévue, fournie par Arianespace, Ariane 5 doit d'abord se séparer du satellite T-16, un satellite de télédiffusion conçu par Airbus Defence and Space  (Toulouse, France) pour le compte de l'opérateur AT&T (DirecTV).
 

Trajectoire "nominale"

Il s'agit d'un satellite d'une masse de 6.330 kilos au décollage qui doit couvrir les Etats-Unis continentaux, l'Alaska, Hawaï et Porto Rico. Sa durée de vie est estimée à 15 ans. Un peu moins de 34 minutes après son décollage, Ariane 5 doit ensuite se séparer
du satellite EUTELSAT 7C, construit par Maxar Technologies (Palo Alto, Californie).

 Il s'agit d'un satellite de télécommunications, de 3.400 kg au décollage, qui doit couvrir les régions de l'Afrique, de l'Europe, du Moyen-Orient et de la Turquie. Sa durée de vie est estimée à plus de 15 ans. Une minute après le décollage, la trajectoire était "nominale" a indiqué le directeur des opérations au centre Jupiter de Kourou.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live