outre-mer
territoire

L'assemblée générale de Total envahie par Greenpeace qui réclame l'interdiction des forages au large du Brésil et de la Guyane

énergie
Greenpeace Total
©Compte Twitter Greenpeace France
L'assemblée générale de Total a été envahie vendredi à Paris par des militants de Greenpeace protestant contre des projets de forage au large du Brésil et de la Guyane.
Les militants ont envahi l'assemblée générale des actionnaires, qui a été temporairement suspendue, peu après son démarrage. Plusieurs ont tenté de monter sur la tribune et quatre d'entre eux se sont suspendus avec des cordes au plafond du palais des congrès, à Paris, où se tenait la réunion.

"Break freee from oil"

Ils portaient des banderoles sur lesquelles il était écrit "Sauvons le récif de l'Amazone" ou "Break free from oil" (libérons-nous du pétrole). L'ONG réclame l'interdiction des forages au large du Brésil et de la Guyane, où se trouve selon elle un récif corallien unique.

L'Institut brésilien pour l'environnement (Ibama) avait demandé mardi à Total de revoir sa copie pour son projet à l'embouchure du fleuve Amazone, considérant les études d'impact environnemental "insuffisantes".

La détermination de Greenpeace

Selon un responsable de Greenpeace, la campagne continuera jusqu’à ce que les projets de Total soient abandonnés. Ecoutez François Chartier, en charge de campagne Océans à Greenpeace France, joint par Julie Straboni de France Ô Radio :

François Chartier Greenpeace France / projet Total

 

Publicité