publicité

L'Assemblée nationale n'examinera pas la Proposition de loi pour la création d’un fonds d’indemnisation des victimes du chlordécone

La commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a rejeté la proposition de loi de la députée socialiste de Guadeloupe Hélène Vainqueur-Christophe. Elle souhaitait la création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes du chlordécone en Guadeloupe et Martinique.

© NSP / SCIENCE PHOTO LIBRARY
© NSP / SCIENCE PHOTO LIBRARY
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
L'Assemblée nationale n'examinera pas la proposition de loi de la députée de Guadeloupe Hélène Vainqueur-Christophe qui était soutenue par le groupe socialiste. Ce texte a été rejeté par la Commission des affaires sociales du palais Bourbon, mercredi 23 janvier. Alors que la proposition de loi initiale avait été profondément amendée par les députés présents lors de l'examen du texte, elle a finalement été rejetée par les députés de la commission. Regardez la réaction d'Hélène Vainqueur-Christophe à l'issue de la séance :
 

La colère de Serge Letchimy

Peu avant le rejet de la proposition de loi, le député PS de Martinique Serge Letchimy s'est mis en colère : 
J'ai horreur de me sentir humilié (...) Je suis très déçu (...) La majorité refuse une indemnisation des victimes du chlordécone. Je suis dégouté et déçu

Pourquoi ce rejet ?

Au nom du groupe majoritaire La République en Marche, la députée Albane Gaillot a d'abord rappelé les propos d'Emmanuel Macron. En déplacement en Martinique en septembre 2018, il avait qualifié le chlordécone de scandale environnemental et avait indiqué que l'Etat devait prendre sa part de responsabilité et avancer sur le chemin des réparations.

Elle a ensuite estimé qu'il fallait aborder le problème plus largement en faisant référence à une autre proposition de loi, largement amendée mais adoptée par la commission, sur la création d'un fonds d'indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques : "Au delà des réparations pour les victimes du chlordécone, un rapport au Parlement sur les modalités et le financement d'un fonds d'indemnisation pour les victimes des produits phytosanitaires est en cours. Conformément aux préconisations du président de la République, nous avançons sur le chemin de la réparation en créant un fonds d'indeminsation pour les victimes des produits phytopharmaceutiques (...) Nous vous rejoignons sur l'urgence que représente la réparation des victimes du chlordécone, mais estimons que cette réparation doit se faire dans un cadre plus large".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play