publicité

L'Assemblée vote la création du rectorat de Mayotte

Le vice-rectorat de Mayotte va devenir un rectorat de plein droit. L'Assemblée nationale a approuvé ce vendredi la proposition lors de l'examen du projet de loi pour une école de la confiance. 

  • La 1ère avec AFP
  • Publié le
L'Assemblée nationale a approuvé vendredi la création d'un rectorat de plein exercice à Mayotte, lors de l'examen du projet de loi "pour une école de la confiance", le ministre Jean-Michel Blanquer saluant "un jour de fête" pour le département ultramarin.

Le texte fait du vice-rectorat de Mayotte un rectorat de plein exercice, conformément à un engagement pris par le gouvernement en mai 2018 dans le cadre du plan pour améliorer la vie quotidienne de ce département classé dans son ensemble en éducation prioritaire. 
 

Mauvais élève de la République


A la rentrée 2018, Mayotte, qui connaît une croissance exponentielle de sa population en âge d'être scolarisée, a accueilli quelque 100.000 élèves (+4,2% sur un an).
 

"Pour moi, c'est un jour de fête pour Mayotte et donc pour la France", a salué le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, se félicitant que l'on "consacre l'existence d'un rectorat", avec "tout ce que cela signifie comme développement de l'éducation nationale là-bas". 
 
L'élue de Mayotte Ramlati Ali (LREM) a salué cette création répondant "à une demande récurrente" sur le territoire ultramarin, affirmant qu'en matière d'éducation Mayotte est "le plus mauvais élève de la République". Les résultats au bac ou au brevet y sont notamment inférieurs à la moyenne nationale.

Mansour Kamardine (LR), également élu du territoire, y a vu une "victoire", mais a néanmoins regretté qu'il ait fallu "les manifestations du début de l'année 2018 pour reconnaître la pertinence de cette revendication", le ministre s'inscrivant en faux contre cette affirmation.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play