Au Guyana, les séjours des travailleurs du pétrole aident les hôtels en difficulté

nickel
Pétrole
Techniciens de l'industrie pétrolière sur une plate-forme de forage offshore. ©AFP
Nouvel eldorado de l’or noir, avec des ressources considérables et un pétrole de haute qualité, le Guyana bénéficierait d'une retombée inattendue de son industrie pétrolière naissante. Elle fournirait un revenu non-négligeable au secteur de l’hôtellerie.
 
Alors que les entreprises du secteur du tourisme et de l'hôtellerie sont sous le choc mondial de la pandémie de coronavirus (COVID-19), des responsables d’hôtels de la capitale du Guyana ont déclaré que si le taux d’occupation des chambres est relativement faible, ils bénéficient tout de même des séjours des travailleurs de l'industrie pétrolière et gazière.
 
Guyana
©France Télévisions
Les travailleurs du pétrole maintiennent une activité réduite dans l'hôtellerie
Ces hôtels, qui ont mis en place des mesures strictes pour empêcher la propagation du COVID-19, hébergent les travailleurs des plateformes pétrolières du géant Américain ExxonMobil. Des hôtels de Georgetown, la capitale du Guyana, soutiennent ainsi les opérations d’extraction pétrolière qui ont commencé sur la zone maritime du pays. Privé de touristes, en raison de la crise du coronavirus, l’apport des travailleurs de l’or noir permettrait donc de sauvegarder une activité et des emplois dans le secteur de l’hôtellerie.

Néanmoins, lors d'une visite dans certains hôtels de journalistes du site d’informations Stabroek News, "il a été observé une activité réduite." La plupart du temps, le personnel de gestion, d'entretien et de sécurité attend le retour, en soirée, des techniciens et foreurs pétroliers employés sur les plateformes maritimes du nouveau géant régional de l’or noir.
 
Guyana
Délégations du Guyana et de l'industrie pétrolière écossaise à Aberdeen ©Alain Jeannin

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live