outre-mer
territoire

Cedric Gerbandier, le jongleur de mots

musique
Cedric Gerbandier
Le Réunionnais Cédric Gerbandier défend, dès ce mercredi 20 mai, les couleurs françaises lors de la 14è coupe du monde de slam à laquelle participent 21 pays. C'est sur l'application zoom que les amateurs pourront la voir. La quarantaine, Cédric Gerbandier est le champion de France en titre.
 
Il en est à peu près certain. L'an passé, si Cédric Gerbandier est devenu champion de France de slam, c'est en raison de son style novateur qu'il est le seul à pratiquer. Cédric Gerbandier fait du storytelling. Il raconte des histoires vraies, avec de la fiction pour préserver l'anonymat des gens. Et à la fin, il rajoute ce qu'il appelle un twist-ending, un retournement final qui embarque les gens dans une certaine direction, comme dans un film. "Je pense que nous sommes sur une génération où les gens ont besoin d'avoir des vécus racontés  sous forme d'histoires. Des histoires qui, éventuellement choquent, mais en tous cas, font réfléchir. Ce que j'ai apporté était en plein dans ce que les gens souhaitaient. Et je pense que c'est ce qui a fait la différence", explique-t-il.

Cédric - Histoire

 

Double sens

L'une de ses histoires, la lettre au Père Noël écrite par deux fillettes, révèle en fait, le viol que leur a fait subir un membre de leur famille. Dans une autre, quelqu'un déclame un discours prétendument destiné à rassembler Blancs et Noirs. Finalement en prenant un mot sur deux, on obtient un discours de propagande pro-black... En matière de slam, le Réunionnais n'est plus un perdreau de l'année. En 2009 déjà, il participait au championnat de France de la discipline. "J'ai commencé par la musique et le hip-hop avec IAM, Busta Flex à la fin des années 90. Mais c'était le texte qui primait pour moi. Dans le même temps, la musique évoluait vers quelque chose qui ne me correspondait plus forcément". Les gens n'écoutaient plus les paroles. Et, vers 2006, l'émergence d'une personnalité comme Grand Corps Malade, qui privilégie le texte et c'est nouveau à l'époque, le conforte dans son idée.

Cédric - Parcours


 

Jouer sur les émotions

Le slam c'est s'exprimer, déclamer ou proclamer en un laps de temps réduit. "En 3 minutes, on doit pouvoir exprimer ce que l'on a envie de dire". Cédric apprend par coeur ses textes, qu'il conçoit comme des livres. "Je joue sur les émotions. Je donne des lueurs d'espoir au public. A lui ensuite de s'emparer ou non de ces mots" . Se sent-il comme un griot? Non, mais ce professeur en charpente de bois, est passé par les compagnons du devoir aux valeurs humanistes reconnues. Et il ne l'oublie pas. Cela se ressent dans sa devise : "pour moi, lorsque le silence se fait, seuls les mots restent. C'est-à-dire qu'à un moment, il faut bien penser ce que l'on va dire parce qu'on laisse une trace sur le papier, des petits jalons pour les générations à venir. Et j'y mets toujours une note d'espoir".

Cédric - Devise


C'est ce qu'il a fait en 2019, au Grand Slam. Cédric a proposé un texte intitulé "Ensemble". "Lorsque vous retournez le mot ensemble, ça fait semblant. C'est un texte à double sens. Par exemple, prenons le mot blanc. Enlevons la lettre N, on obtient phonétiquement le mot black. Ainsi sans N, le blanc et le black sont identiques".

De mercredi jusqu'à samedi s'il parvient en finale de cette 14è coupe du monde de Slam, Cédric Gerbandier devrait continuer de régaler le public de ses bons mots et de son optimisme.