Le CESSNA disparu au large de Marie-Galante n’a toujours pas été retrouvé

disparition
Bernard Vicens, à la recherche du CESSNA
Bernard Vicens, à la recherche du CESSNA ©Capture d'écran
Le 26 septembre dernier, un avion CESSNA disparaît au large de Marie-Galante. Parti de Saint-François, l’avion piloté par le président de l’association des pilotes automobiles de Guadeloupe n’a toujours pas été retrouvé. 
Parti de Saint-François en Guadeloupe le lundi 26 septembre, l’appareil devait rejoindre Marie-Galante, mais il est sorti des écrans de la tour de contrôle du Raizet, vers 10h. Le CROSSAG (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage des Antilles-Guyane) a aussitôt engagé des recherches en mer, du côté de Marie-Galante, avec des moyens aériens et maritimes de la gendarmerie et de la Sécurité civile.

Un spécialiste de l'archéologie sous-marine

Lundi soir, les recherches du CESSNA ont été à nouveau suspendues. Après une semaine à sillonner les fonds entre Grand-Bourg et l’aérodrome, l’équipe menée par un spécialiste de l’archéologie sous-marine n’a pas réussi à trouver la trace du petit avion. Regardez ce reportage de Guadeloupe 1ère :
©la1ere

Trois personnes à bord

Malheureusement, ces recherches n’ont rien donné. Les secours ne savent toujours pas si l’appareil s’est abîmé ou non en mer. Il y avait trois personnes à bord du petit avion à moteur. Le pilote Serge Barrière était le président de l'Association des pilotes automobile de Guadeloupe. Sa famille a témoigné au micro de Guadeloupe 1ère (reportage à voir ici).