Changement d'heure dans l'hexagone et pas dans les Outre-mer

vie pratique
changement d'heure
©LOIC VENANCE / AFP
C'est une ritournelle bien connue dans l'hexagone, et le coronavirus n'y change rien : dans la nuit de samedi à dimanche, il fallait  avancer sa montre d'une heure. Mais dans les Outre-mer, l'heure ne change pas. 
Dans l'hexagone, la phrase est devenue habituelle : "N'oubliez pas, la nuit prochaine, on change d'heure... A 2 heures, il sera 3 heures". C'était le cas au cours de la nuit du samedi 28 au dimanche 29 mars. L'hexagone est passé "à l'heure d'été".
 

Pourquoi ?

A l'origine, c'est en 1976, lors du premier choc pétrolier que le changement d'heure a été décrété. Pour le président de la République de l'époque, Valéry Giscard d'Estaing, il s'agissait de faire des économies d'énergie : faire vivre les français de l'hexagone dans un rythme plus proche de celui du soleil pour qu'ils aient moins recours à l'électricité. 
 

Outre-mer, pas de changement!

Les Outre-mer n'ont pas changé d'heure et ne sont donc pas concernés directement par ce changement qui a tout de même des impacts indirects. Le décalage horaire par rapport à la métropole change, ce qui peut avoir des répercussions dans la vie quotidienne des entreprises et pour les particuliers lorsqu'ils contactent par exemple leurs proches installés dans l'hexagone.  
 

Quel décalage depuis dimanche ?

  • Hexagone- Antilles : 6 heures en moins
  • Hexagone- Guyane : 5 heures en moins
  • Hexagone- Saint-Pierre-et-Miquelon : 4 heures en moins
  • Hexagone- La Réunion : 2 heures en plus
  • Hexagone-Mayotte : 1 heure en plus
  • Hexagone- Nouvelle-Calédonie : 9 heures en plus
  • Hexagone- Polynésie : 12 heures en moins
  • Hexagone-Wallis et Futuna : 10 heures en plus