publicité

"Cherchez l'erreur": Le Foll ironise sur les annonces de Fillon pour les Outre-mer

Porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a ironisé mercredi 15 février sur les annonces de François Fillon pour les Outre-mer. "Chercher l'erreur" a déclaré Stéphane Le Foll en ciblant notamment le maintien des emplois aidés et la non-suppression de fonctionnaires.

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. © CITIZENSIDE / Yann Bohac / Citizenside
© CITIZENSIDE / Yann Bohac / Citizenside Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.
  • La1ère.fr (avec AFP)
  • Publié le
"Cherchez l'erreur" : Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a ironisé mercredi 15 février sur les annonces formulées par François Fillon, candidat des Républicains (LR) à l'élection présidentielle, en faveur des Outre-mer, notamment le maintien des emplois aidés et la non-suppression de fonctionnaires.

"J'ai bien noté que lors du déplacement de François Fillon à La Réunion, a été évoqué par le candidat des Républicains le fait qu'il maintiendrait la politique des emplois aidés en Outre-mer. Donc cette politique est une bonne politique", a déclaré Stéphane Le Foll mercredi, lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Non-suppression de fonctionnaires

François Fillon, a poursuivi Stéphane Le Foll, a indiqué "qu'il ne supprimerait pas d'emplois de fonctionnaires dans les Outre-mer". "Quand on sait que son programme c'est 500.000 suppressions d'emplois dans la fonction publique", "si on doit en supprimer 500.000 ce sera uniquement en métropole. Je laisse chacun mesurer ce que cela peut avoir comme conséquences", a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

"Dans le même temps, lorsque le candidat propose de baisser la dépense publique de 100 milliards d'euros, il indique qu'il augmentera la dépense pour les Outre-mer de 2 milliards. Cherchez l'erreur, cherchez à comprendre", a ironisé Stéphane Le Foll.

Le déplacement de Fillon à La Réunion

En déplacement à La Réunion ce week-end, François Fillon a notamment prôné la "stabilisation du nombre d'emplois aidés, le temps de réamorcer la machine économique", et a promis qu'il ne baisserait pas le nombre de fonctionnaires "tant que la situation de l'emploi ne se sera[it] pas meilleure". "Je propose que l'État consacre deux milliards d'euros par an en faveur de l'emploi outre-mer", a également indiqué le candidat des Républicains, par ailleurs fragilisé par les révélations du Canard enchaîné sur l'emploi présumé fictif de son épouse comme collaboratrice parlementaire.

La politique Outre-mer

Stéphane Le Foll s'exprimait après la présentation en Conseil des ministres par la ministre Ericka Bareigts d'une communication sur la politique menée en Outre-mer. Dans ces territoires, a-t-elle indiqué, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 1,3% sur l'année 2016, et de 3,7% pour les seuls moins de 25 ans. Ericka Bareigts a également évoqué, entre autres, des crédits "considérablement augmentés" pour la construction des écoles. Une conférence nationale sur la sécurité outre-mer sera par ailleurs organisée le 6 mars.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play