Cité des Outre-mer à Paris : le serpent de mer refait surface

politique
Lycée lazare ponticelli
Le lycée lazare ponticelli, dans le XIIIème arrondissement de Paris ©Google map

Voilà vingt ans que cette promesse électorale d'une Cité des Outre-mer à Paris ressurgit à chaque élection. Cette fois c'est Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France qui la promet, dans un ancien lycée du XIIIème arrondissement de Paris.

Une  Cité des Outre-mer destinée à promouvoir et valoriser les cultures, les arts, les traditions et coutumes des territoires ultramarins, la promesse n'est pas nouvelle. Cette fois, c'est la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, qui s'en empare, alors que les prochaines élections régionales sont prévues au mois de juin 2021. C'est le vice-président du conseil régional, Patrick Karam, qui l'annonce sur Twitter : "Merci Valérie Pécresse de m'avoir chargé de créer au lycée Lazare Ponticelli à Paris la fameuse Cité des outre-mer, attendue depuis tant d'années par les ultramarins".

 

Selon Patrick Karam, cette Cité des Outre-mer verrait le jour dans le XIIIème arrondissement de Paris, au lycée Lazare Ponticelli. L'établissement n'accueillera plus de lycéens à la rentrée de septembre 2021. La région île-de-France, propriétaire des lieux, envisage donc d'y installer la Cité des Outre-mer ainsi que deux autres projets : la maison régionale de la jeunesse et des sports ainsi qu'un incubateur de start-ups. Contacté par Sarah Vildeuil, journaliste à Outre-mer la 1ère, Patrick Karam explique que cette Cite des Outre-mer permettra d'accueillir toutes les associations ultramarines d'Île-de-France. Ce sera aussi un lieu pour accueillir et orienter les étudiants ultramarins. 

Ecoutez Patrick Karam

 

Une vieille promesse

Ce projet d'une Cité des Outre-mer n'est pas nouveau, loin s'en faut. C'est Lionel Jospin qui en avait le premier fait la promesse lors de la campagne présidentielle 2002. Toujours promise, jamais réalisée, cette Cité est devenu un vrai serpent de mer qui ressurgit régulièrement. Nicolas Sarkozy avait promis une "Maison de l'Outre-mer" lors de la campagne présidentielle de 2007. Même promesse pour François Hollande en 2012. Le président socialiste avait même posé la première pierre de la fameuse Cité, à La Villette, le 17 mars 2017, à quelques semaines de la fin de son mandat. Mais la fameuse Cité, également un temps envisagée sur une péniche, n'est jamais sortie de terre. 

Lors de la campagne des dernières municipales, en février 2020 à Paris, la maire sortante Anne Hidalgo avait à son tour promis la concrétisation de cette Cité des Outre-mer, dans le XIIème arondissement de Paris.  

En mars 2019, Outre-mer la 1ère retraçait les étapes successives du projet :  

 

Réaction du Crefom

Dans un communiqué, le Conseil Représentatif des Français d'Outre-mer, se félicite de l'annonce faite par Patrick Karam. Le Crefom souligne qu'il "restera attentif à la faisabilité du projet (...) et reconnait objectivement avec satisfaction l'engagement de Valérie Pécresse à cette oeuvre d'intérêt général". Contacté par Sarah Vildeuil, Daniel Dalin, président du Crefom explique que son association veillera afin que cette cité ne soit pas "un truc Zouk, accras-boudins".

Ecoutez Daniel Dalin

 

Contacté par Outre-mer la 1ère, le ministère des Outre-mer indique ne pas avoir été sollicité à ce stade du projet, mais il précise que la porte n'est pas fermée, lorsque la région et la ville de Paris se seront mises d'accord. De son côté, Patrick Karam précise que le conseil régional "financera intégralement les travaux dans notre propriété régionale et n'avons pas besoin de l'Etat, ni de la ville de Paris".

Regardez le reportage d'Outre-mer la 1ère :