Comité des signataires : les sept personnalités qui pourraient peser dans les discussions

comité des signataires province sud
Sept participants du XVIe comité des signataires à Matignon.
Sept participants du XVIe comité des signataires à Matignon. ©LA1ERE
Plusieurs dossiers sensibles sont au coeur des débats du XVIe comité des signataires qui s’est ouvert ce jeudi 2 novembre à Matignon. Tour d’horizon des personnalités qui pourraient peser dans les discussions.
Inscription automatique des natifs sur la liste référendaire, modalités d’organisation du référendum, stratégie à adopter face à la crise du nickel : plusieurs dossiers sensibles sont au centre des débats du XVIe comité des signataires qui s’est ouvert ce jeudi 2 novembre à Matignon en présence du Premier ministre, Edouard Philippe. Autour de la table, des personnalités pourraient peser dans les discussions. Tour d’horizon par ordre alphabétique.


Sonia Backès

Sonia Backès
©La1ère
Présidente du groupe “Les Républicains Calédoniens” au Congrès, cette ex-syndicaliste de la CFE-CGC est anti-indépendantiste, mais reste en marge de la plateforme loyaliste. Elle a en outre été porte-parole du gouvernement, et occupé plusieurs porte-feuilles au sein de l’institution.


Pierre Frogier

Le sénateur Pierre Frogier (Rassemblement)
©Léia Santacroce
Signataire de l’Accord de Nouméa, le sénateur loyaliste Pierre Frogier a longtemps été considéré comme le “successeur” de Jacques Lafleur. Il est le seul homme politique calédonien à avoir présidé les trois institutions principales du caillou : le Congrès, le Gouvernement et la Province Sud. Pierre Frogier est aujourd’hui président du Rassemblement-Les Républicains.


Philippe Gomès

gomes
Le député Philippe Gomes à la sortie de Matignon ce jeudi 20 juillet 2017 ©Henri HELIE
Fondateur de Calédonie Ensemble, le député loyaliste de la 2e circonscription a tour à tour été président de la Province Sud, puis du gouvernement. Il occupe également la vice-présidence de la mission d'information sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, aux côtés de Manuel Valls. L’ancien maire de la Foa fait, en parallèle, partie du groupe “Les Constructifs” à l’Assemblée Nationale.


Louis Kotra Uregei

Louis Kotra Uregei
©La1ère
Fondateur du principal syndicat indépendantiste local (USTKE), “LKU” est également à l’origine du Parti Travailliste. Il est l’une des figures importantes du R.I.N. (Rassemblement Nationaliste et Indépendantiste) qui a manifesté trois fois cette année pour demander l’inscription automatique de tous les Kanak sur la liste électorale référendaire.


Paul Néaoutyine

Paul Néaoutyine
Paul Néaoutyine du Palika ©CB
L’actuel président du Palika (Parti de libération Kanak) faisait partie des signataires de l’Accord de Nouméa en 1998. Président de la Province Nord depuis 18 ans, Paul Néaoutyine a aussi été directeur de cabinet du leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou, pendant les “événements”.


Rock Wamytan

Roch Wamytan
Roch Wamytan du groupe UC, FLNKS et nationalistes ©CB
Signataire de l’Accord de Nouméa, Rock Wamytan est également chef coutumier de la tribu de Saint-Louis. Il a été le premier indépendantiste élu à la présidence du Congrès, où il dirige aujourd’hui le groupe UC-FLNKS et Nationalistes.

 

Thierry Lataste, le Haut-Commissaire

Lataste
Thierry Lataste retrouvera la Nouvelle-Calédonie près de 20 ans après sa première nomination sur place. ©ERIC FEFERBERG / AFP
Le Haut-Commissaire de la République est un fin connaisseur du dossier calédonien. L’ancien directeur de cabinet de François Hollande a fait partie des négociateurs de l’Accord de Nouméa en 1998, et c’est la troisième fois qu’il occupe sa fonction.