publicité

Nouvelle-Calédonie : ouverture du XVIe comité des signataires dans un climat incertain à Matignon

Le XVIe comité des signataires s’est ouvert ce jeudi 2 novembre dans un climat incertain, à Matignon à Paris, en présence de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. Le Premier ministre, Edouard Philippe, est attendu à 14h.

Ouverture du XVIe comité des signataires à Matignon, le jeudi 2 novembre. © LP
© LP Ouverture du XVIe comité des signataires à Matignon, le jeudi 2 novembre.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Ils sont arrivés au compte goutte peu après 8h. Les participants au XVIe comité des signataires ont poussé les portes de l’hôtel Cassini, annexe de Matignon, à Paris. Roch Wamytan (Union Calédonienne), Victor Tutugoro (UPM), Harold Martin (Avenir Ensemble), Philippe Gomès ou encore Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble) sont arrivés les uns après les autres.

Revivez l’arrivée en direct des participants avec le Facebook Live de NC 1ère :

"Les conditions du dialogue"

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a fait son entrée en dernier. “Le rôle de l’Etat est de faire en sorte que les conditions du dialogue ce matin soient les meilleurs possibles pour que l’on arrive à une organisation du référendum 2018 qui fasse consensus et qui reste dans un climat apaisé”, a déclaré la ministre, juste avant l’ouverture du comité des signataires de l’Accord de Nouméa. Les discussions d’avant comité ont été “fructueuses” et se sont faites “de manière apaisée, et dans un échange amical”, a assuré la ministre.


Incertitudes 

Pourtant ce comité s’ouvre dans un climat incertain. L’Union Calédonienne a boycotté une réunion préliminaire, mardi dernier, à Paris. Tous les partenaires ne sont pas d’accord sur la question du corps électoral qui sera au centre des discussions ce jeudi après-midi.

Après les échanges formels de la matinée, c’est à partir de 14h (heure de Paris) avec l’arrivée du Premier ministre, Edouard Philippe, que les dossiers les plus sensibles seront abordés. Il sera notamment question de l’inscription automatique de tous les natifs sur les listes référendaires.Premi

Le consensus ?

Ce 16e comité des signataires doit fixer les modalités d’organisation du scrutin référendaire de 2018. Le Premier ministre, Edouard Philippe, arrivera-t-il à mettre tous les participants d’accord ? Y-aura-t-il un consensus dès ce soir ? Cette journée s’annonce importante pour la suite des Accords de Nouméa, alors qu’Edouard Philippe se rendra en Nouvelle-Calédonie en novembre prochain.

Première pause

Après deux heures de discussion, les participants ont fait une première pause. Seul Louis Kotra Ureiguei (UC/FLNKS/Nationalistes) a accepté de s'exprimer. Regardez son interview. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play