Coronavirus : quel avenir pour les footballeurs martiniquais Mathias Coureur et Yoann Arquin qui évoluent à l'étranger ?

football
Coureur et Arquin
Mathias Coureur et Yohan Arquin. ©DR
L'un est confiné en Bulgarie où le championnat de football est interrompu, l'autre à Paris en attendant de pouvoir regagner son club en Chine. Les Martiniquais Mathias Coureur et Yoann Arquin font leur possible pour mettre à profit cette période de confinement. 
Ils n’ont pas l’habitude d’être enfermés à la maison. Les sportifs de haut-niveau ont d’ordinaire besoin de bouger et passent plus de temps sur les terrains d’entraînement que dans leur canapé. Mais comme des milliards de personnes sur la planète en ce moment, ils sont confinés chez eux afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. C'est le cas de Mathias Coureur  et Yoann Arquin qui évoluent respectivement en Bugarie et en Chine. 
 

Mathias Coureur et Yoann Arquin


 

En Bulgarie, reprise prévue le 28 mai

Passé par la France, l’Espagne, la Géorgie, le Kazakhstan, ou encore la Corée du Sud, Mathias Coureur est devenu au fil de sa carrière, un véritable globe-trotter. Le milieu offensif martiniquais évolue au Tcherno More Varna en Bulgarie. Peu touché par l’épidémie, le pays a lui aussi instauré des mesures de confinement, et des règles strictes.
 
"Les villes sont fermées, les gens ne sortent que pour acheter des produits de premières nécessités", explique Mathias Coureur. Et le gouvernement va plus loin avec "les masques obligatoires pour tout le monde". À compter du 12 avril et jusqu’au 26 avril 2020, le port d’un masque (à usage unique ou multiple) ou d’un autre moyen de protection couvrant le nez et la bouche (serviette, écharpe...) devient obligatoire dans tous les espaces publics ouverts et fermés.

Écoutez Mathias Coureur évoquer les mesures prises en Bulgarie pour évter la propagation du Covid-19 : 

Fermeture des villes et masques obligatoires en Bulgarie


Confiné chez lui, depuis plus de trois semaines, le Martiniquais continue sa préparation physique. Son club occupe  la 6ème place du championnat qui devrait reprendre le 28 mai. 
 

L'expérience coréenne

Mais avant de rejoindre la Bulgarie, Mathias Coureur a passé une saison en Corée du Sud dans le club de Seongnam Football Club. Le milieu offensif dit ne pas être surpris par les mesures prises par les Coréens. Grâce au civisme de la population, le pays a réussi à contenir l’épidémie. Premier pays à avoir été touché massivement après la Chine,elle a réussi à contenir le coronavirus sans même à avoir à confiner sa population.

"Là-bas c’est simple ! À la télévision, ils annoncent la grippe ou un pic de pollution, tout le monde met le masque. Ils réagissent très vite et la population est très disciplinée."
 

Paris en attendant la reprise en Chine 

Lui aussi est en attente ! Yoann Arquin est bloqué à Paris. L’attaquant Martiniquais n’a pu rejoindre le Heilongjiang FC, son club en Chine. Évoluant en 2e division, l’ancien joueur du Red Star, attend patiemment la reprise. La Chine, il l’a quittée juste après la fin du championnat, c’était en novembre dernier avant le début de l’épidémie. Du coup, il est confiné en famille à Paris : "Je ne sais pas quand je devrai rentrer en Chine. En plus de cela, j’aurai une quatorzaine à respecter."
 
Arrivé en juillet dernier en chine, Yoann Arquin, a joué 11 matches, il a marqué 7 buts et délivré deux passes décisives. Son club a terminé à la 4ème place et rate la montée en 1ère division : "J’espère faire mieux la saison qui arrive. On était à deux points de la montée en première division."

Le championnat chinois aurait dû reprendre fin février, explique Yoann Arquin qui ne sait pas quand il pourra regagner la province de Heilongjiang . Écoutez-le au micro d'Alain Rosalie : 

À quand le retour et la reprise en Chine ?



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live