Confinement : trois personnes interpellées à Orly pour avoir présenté de faux documents au départ vers la Guyane

coronavirus
Préparatifs réouverture aéroport d'Orly
Autour des pistes d'Orly, les préparatifs vont bon train ©Jean-Michel Mazerolle
Trois personnes ont été placées en garde à vue jeudi à l'aéroport d'Orly après avoir présenté de faux actes de décès à l'embarquement d'un vol pour la Guyane, a appris l'AFP de source aéroportuaire.
Deux Espagnols, âgés de 57 et 56 ans et un Surinamien de 34 ans, en partance pour Cayenne (Guyane) ont été interpellés et placés en garde à vue pour "détention et usage de faux documents administratifs", a indiqué une source aéroportuaire.

"C'est la première fois qu'on détecte des faux documents pour s'affranchir des règles du confinement" aux départs des aéroports parisiens d'Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle, selon cette source.

Déjà début novembre, sept personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement d'un trafic de faux certificats de tests négatifs au Covid-19, qu'ils vendaient illégalement à des voyageurs à l'aéroport de Roissy.

Les faussaires présumés, six hommes et une femme âgés de 29 à 52 ans, sont "poursuivis des chefs de faux, usage de faux et complicité d'escroquerie".

Mardi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets un renforcement des contrôles du confinement, notamment dans les gares et aéroports.
Depuis les nouvelles mesures de reconfinement, les déplacements en avion sont autorisés pour "motif familial impérieux" ou pour "motif professionnel".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live