Consécration pour le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian, champion d'Europe du 60 mètres haies

athlétisme la guadeloupe
Le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian.
Médaille d'or pour le Guadeloupéen Wilhem Belocian sur le 60 mètres haies des championnats d'Europe en salle ! ©WA.

Il n'a que 25 ans mais on parle de lui depuis des années. Wilhem Belocian a tout gagné chez les juniors. Le Guadeloupéen a ensuite fait trembler les seniors. Sans jamais finir premier au niveau international. C'est maintenant chose faite avec ce titre de champion d'Europe du 60 mètres haies.

Il y a des victoires présentes qui permettent d'oublier les cicatrices passées. Wilhem Belocian s'inscrit parfaitement dans ce schéma. À Torun en Pologne, il vient de tirer un trait sur son faux départ des séries aux Jeux olympiques de Rio en 2016. La blessure psychologique avait été longue à soigner. Tout comme les blessures physiques qui l'avaient tenu éloigné des pistes en 2017 et 2018.

Le Guadeloupéen ne renaît pas pour autant après quatre années d'absence. Depuis 2019, Wilhem domine les championnats de France. En salle comme en plein air. Durant tout l'hiver, il fut l'incontestable numéro un européen sur le 60 mètres haies. Le rendez-vous continental en Pologne n'a fait que confirmer son statut de leader.

 

Sur le toit de l'Europe

Le hurdleur Wilhem Belocian avait prévenu tout son monde. Dès les demi-finales. 7 secondes 49. Meilleur temps des trois courses. Tout cela en se relâchant sur la fin. Le Guadeloupéen domine les débats. Le voici en finale. Idéalement propulsé. Prêt à décrocher enfin une première médaille d'or chez les seniors au niveau international.

En finale, Wilhem se trouve toujours au couloir 5. À sa droite, le Britannique Pozzi compte bien le bousculer. Au moins essayer. Le duel va tenir toutes ses promesses. La victoire se jouera sur le fil. D'une courte tête. 7 secondes 42 pour Belocian. 7 secondes 43 pour Pozzi. Le Guadeloupéen peut laisser exploser sa joie. Le voilà champion d'Europe. Médaille d'or. Enfin. La reconnaissance internationale.

 

Qui c'est le patron ?

Avec ce premier titre senior et après une saison hivernale impeccable (seul l'extraterrestre américain Grant Holloway l'a dominé), Wilhem Belocian change forcément de catégorie. Le nouveau roi européen a désormais de légitimes ambitions. À commencer par les prochains Jeux olympiques de Tokyo. Car le protégé de Ketty Cham fait maintenant partie des hurdleurs couronnés...

Wilhem Belocian envoie également un message fort aux autres spécialistes français des haies. Désormais le patron, c'est bien lui. Aurel Manga, cinquième de la finale en Pologne l'a bien admis. Pascal Martinot-Lagarde, blessé a dû faire le même constat. Quant au Martiniquais Dimitri Bascou, 33 ans et actuellement en préparation à Montpellier, il va devoir développer de nouvelles armes s'il veut pouvoir rivaliser avec Wilhem.

 

Torun : le bilan

Quatre Ultramarins étaient à Torun pour ces championnats d'Europe en salle. Le bilan se révèle mitigé. Certes, Wilhem Belocian a frappé très fort avec sa médaille d'or sur le 60 mètres haies. Saluons également la Martiniquaise Laeticia Bapté. Première compétition internationale senior pour la hurdleuse. Laeticia a été éliminée au stade des demi-finales. Des chronos un peu décevants. Mais la jeune athlète n'a que 22 ans et ses progrès hivernaux ont été impressionnants.

Sur le 400 mètres en revanche, l'Antillais Thomas Jordier devait logiquement s'illustrer. C'est d'ailleurs ce qu'il a fait vendredi lors des séries. Meilleur temps. Avant d'être disqualifié pour avoir posé le pied sur sa ligne de couloir externe. Le règlement est implacable. Implacable également, le chrono pour le Guyanais Amaury Golitin. Sur le 60 mètres, Amaury a quitté la compétition en demi-finale. Tout simplement battu par des athlètes plus rapides que lui.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live