Coronavirus : le Brésil enregistre son plus lourd bilan quotidien

coronavirus
Hôpital Brésil
Des soignants s'occupent d'un patient admis au service de soins intensifs de l'hôpital de Porto Alegre au Brésil. ©Silvio AVILA / AFP
Le Brésil a enregistré 881 décès liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, son plus lourd bilan quotidien depuis l'arrivée de la pandémie, a annoncé mardi le ministère de la Santé.
Le bilan total brésilien est désormais de plus de 12.400 morts. Auparavant, le bilan quotidien le plus lourd avait été enregistré le 8 mai avec 751 morts. Le nombre de nouveaux cas confirmés de contamination sur les dernières 24 heures est de 9.258, ce qui porte le total à 177.589, a indiqué le ministère.

Les chiffres donnés par les autorités de ce pays de plus de 210 millions d'habitants sont considérés comme sous-évalués par des experts qui relèvent que le Brésil n'a pas les moyens de tester la population à grande échelle.
Une étude publiée la semaine dernière par des chercheurs brésiliens estimait ainsi à 1,6 million le nombre de cas de contamination à la date du 4 mai, un nombre quinze fois supérieur au chiffre officiel qui était ce jour-là de 107.780.
 

Pandémie minimisée par le président

"Le Brésil ne fait des tests que sur les personnes qui vont dans les hôpitaux, qui sont des cas graves", a déclaré à l'AFP Domingo Alves, de l'université de Sao Paulo, l'un des auteurs de l'étude. "Avec les données disponibles, nous avons peu de possibilités d'observer le tableau réel. Nous n'avons pas une vraie politique de gestion de l'épidémie. Nous voyons la pandémie se développer librement", a expliqué M. Alves.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui minimise l'importance de la crise sanitaire et s'opppose à la mise en quarantaine des populations, mène une bataille politique contre les gouverneurs et les maires qui décident des mesures d'isolement social.

Le président d'extrême droite incite pour sa part au "retour à la normale" et à la réouverture des commerces.
L'Etat de Sao Paulo, le plus peuplé et le plus riche du Brésil, est l'épicentre de l'épidémie dans le pays avec 47.719 cas et 3.949 décès.

Les Etats du nord et du nord-est sont dans une situation dramatique car la propagation de l'épidémie y déborde le système de santé.