Coronavirus : combien de cas et de décès dans les Caraïbes ?

coronavirus
La République dominicaine victime de l'épidémie de coronavirus
La République dominicaine victime de l'épidémie de coronavirus ©Erika SANTELICES / afp
Il y a un mois, alors que l’épidémie était déjà forte en Europe, Outre-mer la 1ère faisait un panorama de la situation dans les Caraïbes, chez les voisins de la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane. Qu’en est-il aujourd’hui ? Le point avec les derniers chiffres de l’OMS.
 
►Mexique : 15 529 cas, 1434 décès
►République dominicaine : 6416 cas, 286 décès
►Panama : 6021 cas, 167 décès
►Colombie : 5597 cas, 253 décès 
►Cuba : 1437 cas, 58 décès
►Honduras : 702 cas, 64 décès
►Costa-Rica : 697 cas, 6 décès
►Guatemala : 530 cas, 15 décès
►Jamaïque : 364 cas, 7 décès
►Salvador : 345 cas, 8 décès
►Venezuela : 329 cas, 10 décès
►Trinidad et Tobago : 116 cas, 8 décès
►Bahamas : 80 cas, 11 décès
►Barbade : 80 cas, 6 décès
►Haïti : 76 cas, 6 décès
►Guyana : 74 cas, 8 décès
►Antigua-et-Barbuda : 24 cas, 3 décès
►Belize : 18 cas, 2 décès
►Grenade : 18 cas
►Dominique : 16 cas
►Saint Kitts et Nevis : 15 cas
►Sainte-Lucie : 15 cas
►Saint Vincent et les Grenadines : 15 cas
►Nicaragua : 13 cas, 3 décès
►Suriname : 10 cas, un décès

►Porto-Rico : 1400 cas, 11 décès
►Martinique : 178 cas, 14 décès
►Guadeloupe : 149 cas, 11 décès
►Guyane : 125 cas, un décès
►Bermudes : 110 cas, un décès
►Aruba : 100 cas, deux décès
►Sint Marteen : 75 cas, 13 décès
►Iles Caïmans : 70 cas, un décès
►Iles vierges des Etats-Unis : 59 cas, 4 décès
►Saint-Martin/ Saint-Barthélémy : 44 cas, 3 décès
►Curaçao : 16 cas, un décès
►Iles Turks ans Caïcos : 12 cas, un décès
►Montserrat : 11 cas, un décès
►Bonaire : 6 cas
►Iles vierges britanniques : 6 cas
►Anguilla : 3 cas


►Total Caraïbes :  40 901 cas,  2420 décès

 
Carte de la région Caraïbe
Carte de la région Caraïbe ©google

Il y a un mois, Outre-mer la 1ère avait dressé un panorama de l’épidémie de coronavirus dans la Caraïbe. Il y avait, selon les chiffres de l’OMS et des ARS  (Guyane, Martinique et Guadeloupe) 3872 cas et 76 décès. Depuis, les cas se sont multipliés et le nombre de décès a explosé puisque l'on recense aujourd'hui 40 901 cas et 2420 décès.

Le Mexique est passé largement en tête de cette triste liste suivi par la République dominicaine. Il y a un mois, le Panama était le premier pays touché de la Caraïbe. Ce qui frappe dans tous ces chiffres, c’est la gravité de l’épidémie dans des pays aussi petits que la République dominicaine et le Panama, le contraste aussi entre la République dominicaine et son voisin Haïti.

Porto Rico, l’île américaine, fait partie des territoires où l’épidémie est très forte. En revanche chez les voisins de la Guyane, de la Martinique et la Guadeloupe, au Suriname, à Sainte-Lucie et à la Dominique, l’épidémie semble -si l’on en croit les chiffres de l’OMS- moins forte que dans les territoires français.
 

Le Mexique

Le gouvernement mexicain estime que le pic des contagions dans le pays devrait se situer entre le 8 et le 10 mai. Pour éviter que les hôpitaux ne soient submergés, le gouvernement fédéral a suspendu jusqu'au 30 mai toutes les activités non essentielles et il a appelé les Mexicains à rester chez eux, sans toutefois décréter de confinement obligatoire comme l'ont fait d'autres pays de la région.
 
Vue aérienne de Mexico
Vue aérienne de Mexico le 26 avril 2020 ©ALFREDO ESTRELLA / AFP

Le pays doit faire face à une autre épidémie de rougeole, en plus de celle causée par le Covid-19. Or selon l’infectiologue Alejandro Macias interrogé par El pais "10% de la population -peut-être plus- n’est pas vaccinée". Le 11 avril, El Pais faisait état de 127 cas de rougeole au Mexique.

Par ailleurs de nombreux soignants subissent des agressions à leur encontre. Pas d’applaudissements à 20h, mais plutôt la peur au ventre. Dans un article en ligne, Le Monde précise que 35 médecins et infirmières ont déposé plainte pour agression auprès du Conseil mexicain contre les discriminations (Conapred).
 

République dominicaine

Depuis le 1er mars, la situation de la République dominicaine s’est considérablement aggravée. Selon, l’OMS la République dominicaine compte ce jeudi 6 416 cas confirmés de Covid-19 et 286 décès. Elle est le deuxième pays de la Caraïbe le plus contaminé après le Mexique.
 
République dominicaine
Urgences à l'hôpital Moscoso Puello à Saint Domingue ©Erika SANTELICES / afp

L'état d'urgence nationale qui expire le 30 avril a été décidé par le gouvernement du président Danilo Medina. Dès le 20 mars, un couvre-feu de 17h00 à 6h (heure locale) a été mis en place qui reste en vigueur à ce jour. Plusieurs mesures ont été prises comprenant la fermeture des frontières, la suspension des vols, l'interdiction des bateaux de croisière, l'arrêt des commerces non essentiels et la fermeture des écoles. La Commission électorale centrale a reporté au 5 juillet les élections présidentielles et législatives initialement prévues le 17 mai.
 

Haïti

En Haïti, l’île voisine, les chiffres de l’épidémie restent pour l’instant contenus. Mais un épidémiologiste haïtien a alerté le gouvernement. Selon Patrick Dély "environ 2 000 décès" sont à prévoir mais, "dans un cadre catastrophique, nous pouvons aller au-delà de 20 000 décès", a-t-il ajouté lors de la première conférence de presse de la cellule scientifique mise sur pied le mois dernier par le gouvernement haïtien.
         
Avec une population de 11,2 millions d'habitants, Haïti n'est encore qu'aux prémices de l'épidémie de Covid-19, avec un total de 72 cas officiellement diagnostiqués et cinq décès enregistrés, selon le dernier bilan des autorités sanitaires publié jeudi.
 
Le marché d'art à Pétion-ville déserté
Le marché d'art à Pétion-ville déserté en raison des mesures prises pour lutter contre le coronavirus ©SABIN JOHNSON / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

Rester confiné à domicile est impossible pour la grande majorité des Haïtiens qui dépend quotidiennement de l'économie informelle pour survivre. Au mois d’avril, un reportage de RFI raconte que les commerçantes des marchés de Pétion-Ville ont manifesté contre les mesures de restrictions de leurs activités en scandant le slogan : "Mourir de faim ou mourir du coronavirus, on a fait notre choix".
 

Colombie

La Colombie figure en quatrième place de la liste. À Bogota, la capitale, des mesures de confinement ont été décidées dès le 20 mars, soit cinq jours avant le reste de la nation, sur ordre de Claudia Lopez, la maire de Bogota.

L'élue fait l’objet d’une enquête récente pour non-respect du confinement selon l’AFP. Elle a été filmée, faisant ses courses accompagnée (ce qui est interdit sur place) et la vidéo a été postée sur les réseaux sociaux. Claudia Lopez a dû s’excuser publiquement.

Plus grave, le 24 avril, le parquet a annoncé l'ouverture d'enquêtes judiciaires à l'encontre du ministre de l'Agriculture ainsi que de plusieurs gouverneurs et fonctionnaires soupçonnés de corruption dans la gestion de fonds destinés à la lutte contre la pandémie. 
           
Cyclistes à Bogota
Cyclistes à Bogota ©Raul ARBOLEDA / AFP

La Colombie a enregistré à ce jour près de 5 597 cas déclarés de Covid-19, dont 253 morts. L’épidémie se double d’une terrible crise sociale terrible. De nombreuses personnes ne pouvant plus travailler en raison du confinement ne peuvent se nourrir convenablement. Dans le pays, en particulier à Bogota, retrace El Pais (article paru dans Courrier international) des citoyens ont mis des foulards rouges à leurs portes en guise d’appel au secours et comme signe de protestation.
           

Panama

En cette fin du mois d'avril, la situation reste préoccupante au Panama où la ministre de la Santé, Rosario Turner, elle-même munie d’un masque, a averti les citoyens que le confinement dû à la pandémie n'était pas terminé.  Elle a fait part de "sa préoccupation face à l'augmentation de la circulation des véhicules dans les rues".

Selon AMPrensa, journal en ligne du Costa Rica, Le Panama qui est peuplé de plus de 4 millions d’habitants vit des moments de tension. La pandémie se propage de façon incontrôlée sur les terres du canal. La population est effrayée et inquiète, car chaque jour, le nombre de cas de malades augmente.

Parmi les personnes infectées, 5 044 se conforment à l'isolement à domicile. Parmi ces patients, plus de 1 000 se trouvent dans des hôtels-hôpitaux autorisés par le gouvernement de Laurentino Cortizo.
        

Cuba   

À Cuba, où la population a du mal en temps normal à s’approvisionner en nourriture, l’épidémie complique encore plus la situation. "La grande difficulté pour imposer un véritable confinement, c'est que la population est soumise à des pénuries", reconnaît l'économiste Omar Everleny Pérez interrogé par l’AFP.

Panfilo, célèbre humoriste cubain, l'affirmait récemment : "le vecteur de transmission du coronavirus à Cuba, c'est le poulet, qui génère de longues files d'attente ». Il n'a pas vraiment tort selon l’AFP qui précise que les autorités ont identifié 18 cas liés au même magasin de La Havane. Grâce à la vidéosurveillance, les autorités espèrent retrouver les autres clients potentiellement touchés.
 
Une infirmière et une interne à Cuba à Zaragoza (province de Mayabeque)
Une infirmière et une interne dédiées à la lutte contre le Covid-19 à Cuba à Zaragoza (province de Mayabeque) ©YAMIL LAGE / AFP

L'île, qui compte ce jeudi 1 437 cas dont 58 décès, a fermé frontières et écoles, suspendu tout transport public et appelé au télétravail. La situation sanitaire semble pour l'instant sous contrôle : "On ne voit pas une explosion de cas comme dans d'autres pays", note le représentant local de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), José Moya cité par l’AFP.
           
"Cela tient à la capacité du pays à s'organiser via ses professionnels de santé", plus nombreux qu'ailleurs, avec, selon l'OMS, 82 médecins pour 10 000 habitants, contre 32 en France et 26 aux États-Unis. Cuba a envoyé plusieurs centaines de ses médecins à travers le monde, en Chine, en Italie, dans la Caraïbe notamment en Martinique.

    
Précisions sur la méthodologie 

Les données sont celles rendues publiques par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) dans son dernier bulletin en ligne daté du 29 avril 2020. Pour les collectivités d’Outre-mer, il s’agit des dernières données émanant des autorités locales (ARS). Les pays qui n’apparaissent pas n’ont pas pour l’instant de cas avérés et recensés par l’OMS.

Nous avons choisi de prendre en compte la liste qui compose l’association des États de la Caraïbe (convention de Carthagène signé en 1994) qui compte 25 Etats membres et 10 membres associés ainsi que Porto Rico (États-Unis non signataire) et les dépendances américaines.