Coronavirus : faut-il reporter les Jeux Olympiques ? Le point de vue des sportifs d’outre-mer

jeux olympiques
JO Tokyo et coronavirus
©Koji Ito / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun
Les JO de Tokyo sont en suspens. Dimanche, le Comité International Olympique a annoncé qu’il envisageait un report, mais rien n'est acté. Parmi les sportifs d’Outre-mer, certains ont leur billet en poche pour Tokyo, d’autres pas. Voici leurs premières réactions.

 

Mathias LESSORT, Martinique, 24 ans

Equipe de France de basket, en club au Bayern de Munich (Allemagne)
 
Lessort
Mathias Lessort lors du mondial 2019 face à la République dominicaine ©John MACDOUGALL / AFP

 

Le report ? C’est une grosse décision à prendre. Les enjeux économiques sont colossaux. Mais il faut penser avant tout à la santé des athlètes. Les Jeux Olympiques représentent un rassemblement immense de populations venues des quatre coins du globe. Tant que ce n’est pas réglé (et nous en sommes encore loin malheureusement), je ne vois pas comment débuter les JO de Tokyo en juillet comme prévu.

Toutes les saisons de basket en Europe ont été suspendues. Comment préparer une épreuve alors qu’on ne peut pas s’entraîner ? Si le CIO décidait de maintenir l’épreuve cet été, j’ai peur que trois quarts des athlètes ne viennent pas.

Un report en 2021 me semblerait plus sage. Franchement, personne n’a la tête à ça en ce moment.


Daryl BULTOR, Guadeloupe, 24 ans

Equipe de France de volley, en club à l’Arago de Sète
Bultor
Daryl Bultor (16) lors du match contre le Canada au dernier TQO ©John MACDOUGALL / AFP

 

Tant que la pandémie de coronavirus continue de faire des ravages sur l’ensemble de la planète, il me semble difficile de penser aux Jeux Olympiques. Ce n’est pas la priorité. Mais c’est vrai qu’un tournoi olympique de volley en juillet me semble compromis.

Pratiquement tous les championnats ont été arrêtés. Seuls les Brésiliens jouent encore, mais pour combien de temps ? Et la reprise - quand il y aura reprise - demandera du temps. Si un volleyeur est à l’arrêt quasi-complet pendant deux mois, il lui faut ensuite deux mois pour retrouver son niveau initial.

Donc dans l’état actuel des choses, organiser des Jeux Olympiques l’été prochain relève pour moi d’un pari fou.


Iliana RUPERT, Martinique, 18 ans

Equipe de France de basket féminine, en club au Tango Bourges Basket
 
Rupert
Iliana lors de l euro 2019

 

Nous avions surtout peur que les Jeux Olympiques de Tokyo soient annulés. Savoir qu’ils seront éventuellement reportés mais pas annulés est un immense soulagement.

Ceci étant, c’est vrai que nous sommes dans le flou le plus complet. Il est important que nous soyons fixés. Prochainement je l’espère. Trois scénarios de report semblent se dessiner : l’automne 2020, l’été 2021 ou 2022. Ce doit être particulier de disputer des JO en octobre ou novembre mais pourquoi pas ?

Si le CIO opte pour 2021, je n’ai qu’un souhait : que les Championnats d’Europe de basket féminin prévu en France soient maintenus. Pour le reste, nous nous adapterons.


Melvyn Richardson, Réunion, 23 ans

Demi centre de l’Equipe de France de handball du Montpellier handball
 
Melvyn Richardson
Melvyn Richardson lors du dernier Euro 2020

Je sais que le TQO (tournoi de qualification olympique) a été déplacé en Juin, mais on n’en sait pas plus. Et c’est vrai qu’on est dans l’interrogation, si le championnat ne reprend pas, on n’aura pas la possibilité de se préparer pour ce tournoi ou pour les Jeux.

Mais j'avoue que je mets un peu le handball de côté pour le moment. Le plus important est que mes proches et ma famille soient en bonne santé, ici en France ou à La Réunion.

De toute façon ce n’est pas à moi de décider quoi que ce soit. On a un groupe Whatsapp Equipe de France, donc on prend des nouvelles des uns et des autres, tout va bien pour nous. On verra ce qui se passera.


Mathieu Grébille, Martinique, 28 ans

Ailier de l’équipe de France et du Montpellier Handball
 
Mathieu Grébille
Mathieu Grébille ©LAURENT LAIRYS / DPPI

On ne va pas vers une reprise rapide, vu comme ça part, et la priorité n’est pas sur le handball. Il faut faire ce qu’on nous a demandé en tant que citoyen, et la santé des miens et de tous est primordiale.

Si les JO se font c’est qu’on aura trouvé la solution et ce serait une très bonne chose pour la planète entière. Si les JO ne se font pas ce serait énorme, mais tout ça passe après tout le reste.

 

Thomas Goyard, Nouvelle Calédonie, 28 ans

Sélectionné pour les jeux en planche à voile RSX masculin
 
Thomas Goyard aux Mondiaux de Sorrento, photo de post FB
©DR

 

Je suis qualifié depuis jeudi soir dernier et c’est un truc de dingue. Je n’ai pas les mots, ça fait longtemps que je me bats pour ça et j’en ai rêvé tous les jours mais la route est longue.

Il faut attendre la décision du CIO et des organisateurs japonais, on ne sait pas si les Jeux vont être annulés, reportés d’un mois, de deux mois ou d'un an….

Si le Jeux se déroulent en juillet, que ce soit une bonne décision ou pas, il faut s’y préparer le mieux possible. S’ils sont reportés ou annulés, ce sera très dur de se projeter. En attendant puisque je suis revenu d’Australie la semaine dernière, je suis sur mon catamaran à Nouméa où j’ai grandi, et je me suis mis un peu à l’écart pour éviter la contamination.

Attendons.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live