Coronavirus : la Guadeloupe placée en "zone d'alerte maximale"

coronavirus
Olivier Véran
©FTV
Le ministre de la Santé Olivier Véran l'a annoncé lors d'une conférence de presse mercredi 23 septembre. Face à l'aggravation de la crise sanitaire du coronavirus, la Guadeloupe est placée en "zone d'alerte maximale".
Le ministre de la Santé Olivier Véran a dévoilé mercredi 23 septembre une nouvelle version de la carte représentant la situation sanitaire des régions avec de nouveaux codes-couleurs qui doivent permettre aux autorités locales d'instaurer davantage de restrictions. Face à l'aggravation de l'épidémie de coronavirus, les 69 départements français en zone rouge sont classés en trois catégories : "zone alerte", "zone alerte renforcée", "zone alerte maximale".
carte zones coronavirus
©DR

La Guadeloupe, comme la région d'Aix-Marseille est placée en "zone alerte maximale".  "En Guadeloupe le taux d'incidence a encore progressé depuis la semaine dernière, il est passé à 290 cas pour 100.000 habitants", a expliqué Olivier Véran. Regardez son intervention concernant la Guadeloupe :
Olivier Véran :
 

Quelles mesures ?

A compter de samedi, après concertation avec le préfet et les élus locaux, les bars et restaurants seront totalement fermés. Fermeture également des lieux recevant du public, "sauf s'il existe un protocole sanitaire strict déjà en vigueur". Les lieux culturels ne sont pas concernés par ces mesures. "Nous incitons au maximum au télétravail dans ces territoires" a expliqué le ministre de la Santé. 

En préambule de cette présentation, le ministre de la Santé a expliqué que si ce stade de "zone d'alerte maximale" devait être dépassé, le gouvernement serait alors contraint de déclencher à nouveau l'état d'urgence sanitaire dans les territoires concernés. 
 

Quelle situation en Guadeloupe ?

En Guadeloupe, l'Agence Régionale de Santé a annoncé hier 16 décès en une semaine dans le département. Selon la directrice de l'ARS, "Ces personnes ont toutes un point commun : elles ont toutes des maladies chroniques et particulièrement de l'obésité, du diabète, et de l'hypertension". En une semaine, on comptabilise 1059 nouveaux cas confirmés supplémentaires. Une centaine de personnes est hospitalisée sur tous les établissements de santé du territoire. 24 sont actuellement en réanimation.

Le plan Orsan, activé le 12 septembre vient de voir son niveau 6 enclenché. "C'est le niveau le plus haut du plan qui doit réguler les flux de malades entre les établissements de l'archipel", rappelle Valérie Denux, directrice générale de l'ARS. Concrètement, il prévoit d'augmenter à 71 le nombre de lits de réanimation Covid et non-Covid. Selon elle, il est possible que la situation exige un hypothétique
"+niveau 7+, mais il faudra envisager des évacuations sanitaires et une déprogrammation des opérations quasi totale".

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live