Coronavirus : les voyageurs pour la Polynésie doivent justifier d'un domicile ou hôtel à Tahiti avant embarquement

coronavirus polynésie française
Siège de la présidence du gouvernement de la Polynésie française
Siège de la présidence du gouvernement de la Polynésie française ©Christophe Marquand Polynésie 1ère

Pour protéger la Polynésie française d'une propagation des virus variants, le gouvernement de la Polynésie française a décidé de renforcer encore les conditions d’entrée sur le Fenua.

Pour entrer en Polynésie, tout futur passager justifiant d’un motif impérieux, dans l’impossibilité de différer son voyage en Polynésie française, et ne pouvant effectuer la quatorzaine à domicile devra justifier d’une réservation hôtelière sur l’île de Tahiti, avant embarquement. L’hôtel doit être agréé par le pays et sera à la charge financière du voyageur.  

La circulation du Covid-19 continue de décroitre en Polynésie française. Toutefois, le gouvernement met en garde la population face à la propagation des variants ces derniers jours. Pour protéger de la propagation de ces variants, le gouvernement de la Polynésie française a donc décidé que tout passager arrivant de l’extérieur (outre le test RT PCR négatif et réalisé 3 jours avant l’embarquement déjà exigé) devra se soumettre à une quatorzaine stricte en site dédié ou à domicile, un test négatif réalisé au 12ème jour de la quatorzaine avant de pourvoir sortir à l’issue du 14ème jour.

Le gouvernement de la Polynésie française informe les passagers pouvant justifier d’un motif impérieux avéré que le parc de 144 chambres dédié à la quatorzaine sanitaire arrive à saturation. Il ne peut plus accueillir de personnes supplémentaires dans les conditions fixées par arrêté du gouvernement.