Coronavirus Outre-mer : les réponses du gouvernement sur la quatorzaine, les aides aux étudiants, les transports et les congés bonifiés [Edition spéciale]

coronavirus
Coronavirus Outre-mer édition spéciale 8 mai
©Outre-mer la 1ère/FTV
La rédaction du pôle Outre-mer de France télévisions vous propose une édition spéciale coronavirus Outre-mer. Quatre membres du gouvernement répondent aux questions concernant les étudiants ultramarins, l'économie, les transports. Ils sont interrogés par William Kromwel.
Le pôle Outre-mer de France Télévisions propose ce 8 mai, sur France Ô et les antennes du Réseau des 1ère, une édition spéciale consacrée aux conséquences économiques de la crise dans les Outre-mer, aux transports et aux étudiants. En duplex du ministère des Outre-mer, quatre membres du gouvernement ont répondu aux questions des téléspectateurs, des internautes et de William Kromwel.

Annick Girardin, ministre des Outre-mer
Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation
Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d’Etat chargé des Transports
Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances
 

Sur Facebook  et en télévision

L'émission était diffusée ce vendredi 8 mai sur la page Facebook de La1ère, sur France Ô à 18.30 et en Outre-mer sur l’ensemble des chaînes 1ère. Retrouvez l'intégralité de l'émission ici : 
Annick Girardin a d'abord expliqué que la quatorzaine est maintenue pour les personnes qui arrivent dans les Outre-mer. En revanche, cette quatorzaine n'est pas obligatoire pour les Ultramarins qui arrivent dans l'Hexagone. "c'est un sujet qui a été débattu au Sénat et qui a été réglé" (NDLR : un amendement sénatorial a supprimé ce dispositif de quatorzaine qui était dans le projet de loi initial présenté par le gouvernement).

►La ministre des Outre-mer a ensuite rappelé la "préoccupation du gouvernement au regard de la situation à Mayotte". Des moyens supplémentaires vont être annoncés aujourd'hui, "l'hôpital de campagne, des forces vives supplémentaires (100 personnes dans le domaine de la santé) vont arriver sur le territoire". Le déconfinement est retardé dans ce département. Dans les autres territoires d'Outre-mer, le déconfinement se fait "en fonction des spécificités de chaque territoire". 

Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur est revenue sur la situation des étudiants ultramarins confinés dans l'Hexagone. Elle a rappelé que dés la semaine prochaine un versement de 200 euros sera effectué pour les étudiants ultramarins dans des situations précaires, il faudra pour cela se signaler sur la plateforme etudiant.gouv.fr

►Concernant la situation économique des Outre-mer, Agnès Pannier-Runacher explique que des prêts garantis par l'Etat permettent d'aider les entreprises ultramarines à surmonter la crise, comme le fonds de solidarité et le dispositif de chômage partiel. "La reprise du travail est essentielle pour faire redémarrer les entreprises.

►A propos de l'augmentation des prix constatée dans certains territoires pendant le confinement, Annick Girardin précise que des vérification ont été faites. "Nous le savons, il y a eu quelques augmentations, liées au coût du transport ou à la rareté des produits. Mais il n'y a personne qui viendra s'enrichir sur cette crise, nous y veillons".  

Relancer la commande publique, c'est également le souhait d'Annick Girardin. "La reprise c'est la reprise du BTP qui dépend souvent de la commande publique. Le rôle de l'Etat c'est d'accompagner les collectivités sur la commande publique". 

►Concernant le remboursement des billets d'avions, Jean-Baptiste Djebbari explique que les compagnies sont dans l'incapacité de rembourser les billets en raison de leur situation financière. "Il faut que chacun comprenne que nous faisons face à une situation inédite".

►A propos de l'augmentation du coût du fret, il explique que "le fret qui est acheminé dans les Outre-mer est normalement assuré sur des vols mixtes passagers-fret. Avec la crise, il y a eu une décroissance continue des vols passagers, ce qui fait qu'il n'y a pas assez de vols de fret. On a rajouté des vols de fret dédiés. Nous travaillons sur l'ajout de vols de fret supplémentaires pour faire baisser les prix, mais nous avons maintenu la continuité territoriale". "Nous accompagnons la reprise, c'est ça qui permettra de retrouver des prix normaux", explique-t-il encore. 

►"Nous soutenons toutes les compagnies aériennes", ajoute le secrétaire d'Etat aux transports. "Chaque dossier est différent, évidemment Air France /KLM bénéficié d'un plan d'une grande ampleur, mais nous avons un oeil très attentif sur l'aménagement du territoire et la continuité territoriale". Il assure par ailleurs qu'Air France ne supprimera pas de rotation vers les Outre-mer à l'issue de la crise sanitaire. Seules les lignes intérieures en concurrence avec le train dans l'Hexagone, sont concernées par des suppressions.   

►"Les congés bonifiés sont reportés pour l'instant", précise la ministre des Outre-mer "car ils ne répondent pas aux nécessités impérieuses de se déplacer". Une décision sera prise en juin sur cette question, annonce Annick Girardin. "Nous verrons alors si les Ultramarins de l'Hexagone qui ont des congés bonifiés pourront en bénéficier en juillet-août pour se déplacer dans leur territoire d'origine". "Il y a toujours la possibilité de reporter les congés bonifiés", assure la ministre.