Coronavirus : le cap des 500 cas avérés est franchi Outre-mer, Édouard Philippe annonce de nouvelles mesures

coronavirus
philippe et véran 28 mars
Le gouvernement s'exprime ce samedi 28 mars, alors que le confinement sanitaire a été prolongé jusqu'au 15 avril. Le Premier ministre a détaillé plusieurs nouvelles mesures pour les Outre-mer, dont la mise en place d'un décret autorisant le recours aux médecins étrangers et la livraison de matériel.
Samedi 28 mars, au lendemain de l'annonce de la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril, le Premier ministre et le ministre des Solidartiés et de la Santé ont fait un point sur la situation de l'épidémie en France. "Nous voulons dire aux Français ce que nous faisons" et notamment, "ce que nous faisons spécifiquement pour les Outre-mer", a déclaré Édouard Philippe, après avoir admis que "les quinze premiers jours d'avril seront encore plus difficiles que les quinze jours qui viennent de s’écouler".

À ses côtés, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, mais également plusieurs professionnels de la Santé : Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur et la Professeure Karine Lacombe de l'AP-HP.

Suivez la conférence en direct : 

Situation Outre-mer 

Au moment de l'allocution gouvernementale, les Outre-mer ont dépassé les 500 cas avérés de coronavirus, avec 538 cas confirmés, hors Wallis et Futuna et Saint-Pierre et Miquelon :

► La Réunion : 183 cas
► Guadeloupe : 102 cas, deux décès
► Martinique : 93 cas, un décès
► Mayotte : 63 cas
► Guyane : 34 cas
► Polynésie : 30 cas
► Nouvelle-Calédonie : 15 cas
► Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 18 cas 
  

Progression très rapide 

Édouard Philippe a souligné la progression "très rapide" du virus dont le nombre de cas avérés "double tous les trois à quatre jours". La professeure Karine Lacombe a ensuite détaillé ce que la science sait du virus. "Dans 80% des cas, les signes sont mineurs" et se rapprochent d'une rhinite ou d'une rhinopharyngite, à laquelle s'ajoutent très souvent la perte du goût et de l'odorat, en raison d’une attaque des cellules nerveuses par le virus.

Mais Karine Lacombe l'a rappelé, le virus est "très dangereux" car il est très contagieux, deux à trois fois plus que la grippe et ce avant d'être symptomatique. Il frappe en priorité "les personnes âgées", "les personnes en surpoids" et les patients "avec des insuffisances", des comorbidités. "Le risque de passer en réanimation est dû au fait qu’on peut avoir beaucoup de virus dans le corps mais aussi une réponse inflammatoire exarcerbée", a-t-elle expliqué, ajoutant qu'en moyenne, l'âge des patients hospitalisés est de 58 ans. 

Un nouveau bilan sera tiré à la fin de la semaine prochaine, annonce Édouard Philippe, laissant planer la possibilité d'une nouvelle prolongation du confinement.
 

La meilleure façon, pour l'ensemble de la population française et pour aider les soignants, c'est bien de respecter les mesures de confinement qui ont été formulées [...]. C'est notre responsabilité collective de réduire nos contacts et c'est comme cela que nous applatirons la courbe et que nous pourrons passer l'obstacle.
- Édouard Philippe, le 28 mars 2020

 

Moyens sanitaires et hospitaliers

"Les capacités de la France étaient de 5000 lits [en réanimation], elles sont désormais de 10 000 lits et l'objectif est d'atteindre 15 000 lits", a détaillé le ministre de la Santé, Olivier Véran. Il a également évoqué le déclenchement du plan blanc et la mobilisation des hôpitaux "publics comme privés", qui "a permis de mettre plus de 600 établissements de santé en mesure de recevoir des patients COVID19", y compris en Outre-mer.
     

Mobilisation des médecins étrangers

"Nous avons un besoin encore plus fort de freiner la propagation du virus" dans les territoires d'Outre-mer, a déclaré Édouard Philippe, évoquant notamment les difficultés d'isolement liées à l'insularité des territoires, exceptée la Guyane : "Leurs capacités sanitaires reposent sur l'idée que l'on peut évacuer sanitairement vers la métropole de façon à traiter les cas les plus graves". 

Après avoir détaillé les mesures de confinement déjà en place et rappelé la mobilisation des porte-hélicoptères Dixmude et Mistral, aux Antilles et dans l'Océan Indien, Édouard Philippe a annoncé la mobilisation des médecins "avec un diplôme hors Union Européenne". Un décret sera publié dès la semaine prochaine, a précisé le Premier ministre.
   

Livraison de matériel

Concernant le manque de masques et de matériel de dépistage, le Premier Ministre a annoncé des livraisons prévues aux Antilles et à La Réunion, mais également dans les collectivités de Wallis et Futuna et de Polynésie française.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live