Le coronavirus progresse et inquiète en Amérique du Sud, Amérique Centrale et dans la Caraïbe

coronavirus
coronavirus Brésil
Sao Paulo ©FotoRua / NurPhoto
L'Amérique du Sud, l'Amérique Centrale et la Caraïbe sont plus éloignées de la Chine et ont moins d'échanges avec ce pays que l'Europe. Et il y fait moins froid. La contamination au coronavirus y a donc été plus tardive. Toutefois, la maladie a pris pied sur le continent.
 
Le virus a atteint l'Amérique du Sud, notamment au Brésil avec un cas confirmé et de très nombreux autres suspects, ou en Equateur avec 5 malades, comme au Mexique. A l'angoisse sanitaire commence à se juxtaposer l'inquiétude économique. L'ensemble de l'Amérique Centrale et du Sud est progressivement touché par le coronavirus ou s'attend à l'être.
 

Au Brésil santé mais aussi économie sur la sellette

En pointe le Brésil, avec au moins 1 cas avéré et surtout des dizaines de cas suspects. Des mesures de sécurité sont prises et l'optimisme reste de rigueur pour  Luiz Henrique Mandetta,
ministre de la santé du Brésil :

Sao Paulo a un système structuré qui peut fournir la meilleure réponse (au virus). C'est Sao Paulo qui a arrêté la transmission de la grippe aviaire d'une mère à son enfant. 


Mais la santé économique du pays, elle, est déjà passée à l'orange, prévient Andre Perfeito, économiste :

Ce qui se passe au Brésil est exactement ce qui s'est passé dans d'autres pays, les usines ferment, les écoles aussi, la circulation des personnes est plus limitée, le tourisme baisse. Cela a donc un impact. 

 

L’Equateur et le Mexique aussi touchés

Autres nations concernées l'Equateur et le Mexique. Dans ce pays après confirmation du 1er cas, l'église a suspendu la remise d'hostie dans la bouche, lors de la communion,  et interdit les contacts lors des messes, comme ici dans la célèbre basilique de Guadalupe comme le raconte Roberto Badilla, un fidèle de la Vierge de Guadalupe

Le prêtre a insisté pour qu'on ne se serre pas la main, et qu'on ne s'embrasse pas, pour éviter l'épidémie.

Pérou et Colombie se préparent

Au Pérou, où aucun cas n'était encore déclaré, la proximité avec le Brésil fait craindre le pire. On contrôle les voyageurs. Et à Lima, 5 hôpitaux sont déjà sur le pied de guerre. Idem en Colombie où ce sont 30 hôpitaux qui sont en alerte. Ivan Dario Gonzalez, ministre colombien de la santé veut sensibiliser la population :

Nous demandons deux choses à la population. Lavez vous les mains et restez calmes.


Des paquebots refoulés dans la Caraïbe

Enfin, plusieurs Etats de la Caraïbe ont refusé l'accès à des paquebots par mesure de prévention. Mais comme pour le Brésil, si le bilan sanitaire du coronavirus est difficile à prévoir, dans des pays où le tourisme pèse lourd, la facture économique risque d'être salée…
©la1ere