Coronavirus : récit d'une Guadeloupéenne confinée à Bali depuis deux mois

coronavirus
Mélanie Jacobin
©Mélanie Jacobin
Mélanie Jacobin est une sexothérapeute et designer en mode, de 22 ans, originaire de Saint-Claude en Guadeloupe. Cela fait 68 Jours qu’elle est confinée à Bali. Récit.
Le temps semble s’être arrêté pour la Guadeloupéenne Mélanie Jacobin. Cette Designer de Mode et sexothérapeute a quitté Melbourne pour des vacances à Bali où elle se retrouve désormais bloquée. Arrivée à Bali le 9 mars pour 15 jours de vacances, Mélanie Jacobin, n’est toujours pas rentrée à Melbourne où elle vit. Coincée sur l’île, la Guadeloupéenne raconte. La jeune femme était bien loin de savoir que quelques jours après son arrivée, l’intégralité de la planète vivrait une crise sanitaire sans précédent, forçant les pays du monde entier à fermer les uns après les autres leurs frontières. Cela fait deux mois qu’elle a posé ses valises sur l’île des Dieux.
 

Bali c’est l’île des Dieux, convoitée par tous, alors être confiné à Bali c’est un privilège, une chance. 

Bali 1
©Mélanie Jacobin

Impossible de reprendre l’avion pour cette Guadeloupéenne. L’ambassade de France sur place étant fermée, il est demandé aux ressortissants de se référer au site internet du gouvernement français ou encore d'appeler le service d’immigration à Jakarta. Trop compliqué pour Mélanie qui a la chance d’être hébergée chez des amis. Alors elle accepte la situation avec beaucoup de philosophie.
Ici, les choses ont été gérées différemment. Tout comme en France, l’Indonésie a pris des mesures pour lutter contre le Covid-19.
 

Le confinement existe, mais c’est plus un confinement de « zone ». Chaque village prend très au sérieux la situation et les contrôles sont fréquents pour limiter les rassemblements et pour l’application des gestes barrière, notamment le port du masque. Les cas de Covid-19 dans l'île ont été très rares, les personnes atteintes ont été vite isolées. 
 


Les autorités sanitaires à Bali réagissent rapidement dès l'apparition de cas suspects et procèdent à des mises en quarantaine. Ecoutez le témoignage de Mélanie Jacobin :

Quelles mesures à Bali ?


   
La façon de gérer la crise, les mesures mises en place par les autorités ont rassuré Mélanie. En dehors des centres touristiques où beaucoup d'établissements sont fermés faute de clients (hôtels, bars, restaurants... ), la vie quotidienne semble se poursuivre normalement. 
Bali 2
©Mélanie Jacobin
 

Vacances prolongées pour cette native de Pointe à Pitre

Depuis plusieurs semaines, la Guadeloupéenne n’est plus une simple touriste en vacances. Elle découvre l’île sous un angle qu’elle n’avait pas imaginé. Mélanie semble vivre une parenthèse très enrichissante et ça, ça n’a pas de prix, estime-t-elle !

Les journées à Bali


 

J’explore l’île et c’est bien ! J’ai loué un scooter donc je pars à la découverte. En deux semaines je n’aurais jamais eu le temps de voir ce que j’ai déjà visité 


Pour elle cette expérience est régénératrice. Elle peut réfléchir à ses choix, à ses projets et à sa vie de façon générale. Mélanie Jacobin savoure chaque instant comme une sorte de renaissance.
Bali 3
©Mélanie Jacobin
 

Designer de mode et sexothérapeute

Ce  confinement loin de chez elle, lui permet de travailler sa  créativité. Elle en profite pour dessiner de nouveaux croquis pour ses créations, car Mélanie Jacobin est diplômée en design de la mode et des arts appliqués : "Etant donné que je vois beaucoup de choses différentes, je découvre une nouvelle culture,  je vois de nouveaux paysage. Il y a quelque chose qui se passe et ça nourri la créativité".

La mode n’est pas la seule vocation de cette originaire de Saint-Claude. Son temps elle le passe aussi avec ses patients. Car Mélanie est aussi une sexothérapeute. Elle tient ses séances en ligne. 

Mélanie Jacobin / séances en ligne


Depuis qu’elle est confinée à Bali, Mélanie Jacobin vit au jour le jour. Elle n’a pour le moment aucune date de retour en Australie en raison de la fermeture des frontières.
Bali 4
©Mélanie Jacobin