Coronavirus : le sénateur de Guyane Antoine Karam demande une mutualisation des moyens avec le Brésil

coronavirus
Antoine Karam
Antoine Karam ©Daniel Pier / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Au nom de son collègue le sénateur de Guyane Antoine Karam, le sénateur de Mayotte Thani Mohamed Soilihi a demandé ce mercredi lors des questions au gouvernement la mise en oeuvre d'un dispositif de mutualisation des moyens avec le Brésil pour faire face à la poussée de l'épidémie en Guyane. 
vLe sénateur de Mayotte Thani Mohamed Soilihi (La République en marche) s'est fait le porte-parole de son collègue Antoine Karam, sénateur de Guyane, apparenté LREM, pour demander au ministre de la Santé comment il entendait "faire évoluer la stratégie sanitaire en Guyane au regard de la poussée de l'épidémie au Brésil". 

"Un dispositif de coordination et de mutualisation des moyens ne pourrait-il pas être mis en oeuvre dans le cadre de la coopération transfrontalière ?", s'interroge le sénateur Karam, qui s'inquiète notamment de la porosité de la frontière avec le Brésil. "Il en va de la protection de la population de l'est guyanais, mais pas seulement puisque la circulation du virus s'intensifie dans l'ensemble du territoire", a ajouté le sénateur. 

Dans sa réponse le ministre de la Santé Olivier Veran a rappelé les moyens humains déployés sur place avec notamment la réserve sanitaire. Il a également insisté sur la politique de tests qui a, précise le ministre, "pris de l'ampleur" et "la présence de treize respirateurs qui sont arrivés ou sur le point d'arriver au centre hospitalier de Cayenne".

S'agissant de la coopération avec le Brésil, Olivier Véran indique que la France "agit en solidarité avec nos voisins brésiliens notamment à l'hôpital d'Oiapoque qui a bénéficié de matériel de protection sanitaire".

La question du sénateur de Mayotte Thani Mohamed Soilihi, au nom d'Antoine Karam, sénateur de Guyane, et la réponse du ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live