Coronavirus : des spécialistes au chevet des entreprises ultramarines

coronavirus
Invité de Matin1ere Daniel HIERSO Outremer Network
Daniel Hierso ©La1ere.fr
En cette période de confinement où l’activité des entreprises est quasi-inexistante, les questions des entrepreneurs sont multiples. Pour y répondre le réseau outre-mer network invite ses adhérents à des ateliers de travail en ligne.
 
Depuis quelques semaines, les « workshop » ou encore atelier de travail du réseau Outre-mer network ont pris une tournure particulière. Les entreprises obligées de fermer boutique se retrouvent dans une situation inédite. Comment faire face aux différentes échéances à venir, si aucune rentrée d’argent n’est possible ? Des experts invités répondent une fois par semaine à leurs questions.
 

Workshop

Les invitations sont lancées en ligne sur les réseaux sociaux. L’horaire est choisi avec soin. Il s’agit de permettre aussi bien aux entreprises des Antilles-Guyane qu’à celles de La Réunion et de Mayotte, de pouvoir se connecter en même temps afin de poser leurs questions aux experts. Les entreprises installées en Polynésie, du fait du décalage horaire, peuvent voir les séances en replay ou alors prévoir une courte nuit.

Des experts comptables, des professionnels des relations humaines, des experts en trésorerie, ou encore des avocats sont invités. "Les experts métiers répondent directement aux questions que se posent les entrepreneurs, on ne va pas attendre qu’il y ait de la casse pour que les gens se demandent comment faire" explique Daniel Hierso Président d’Outre-Mer Network. Les intervenants quant à eux sont plus disponibles, car confinés également.

L’atelier se déroule sur deux heures. Des questions précises, concernant la situation des entrepreneurs sont posées. Elles sont multiples : "des questions sur les problèmes de fiscalités, de décalages de trésoreries, de prêts, d’implication en droit du travail… Peut-on obliger ses salariés à aller travailler ou pas, notamment dans l’alimentaire ou la santé… A-t-on un cadre sécurisé pour ses salariés ?" détaille le président d’Outre-mer Network.  Avec la loi d'urgence sanitaire qui vient d’être votée au Parlement, de nouvelles questions juridiques se poseront.

Le prochain atelier prévu vendredi 27 mars sera animé par des intervenants de la BPI, la Banque Publique d’Investissement. Ils répondront aux interrogations des entrepreneurs. Les places sont limitées afin de permettre à chacun d’obtenir une réponse précise par rapport à sa problématique. " Au-delà d’une centaines de personnes on ne prend pas. Même 70, 80 personnes cela commence à être beaucoup. Il faut que les gens aient le temps de poser leurs questions. Ce sont des questions précises et pas des questions généralistes".
 

Visio-conférence

Echanger par visio-conférence n’est pas nouveau pour ces entrepreneurs installés aux quatre coins du monde.

L’Outre-mer est complètement habitué à bosser en visio et à distance. Dans l’Hexagone, les gens le découvrent alors qu’en Outre-mer c’est quelque chose que l’on a l’habitude de faire. Pour nous c’est naturel" 
Daniel Hierso, président et co-fondateur Outre-mer Network


Cela fait effectivement 8 ans que ces rencontres virtuelles avec les entreprises sont mises en place. Les jeudis de la stratégie avec HEC ,par exemple, permettent aux entrepreneurs de se former. Des rendez-vous au nombre de quatre par an. Cette fois, les ateliers en ligne s’adaptent à la situation de crise. Ils ne vont cependant pas forcément être maintenus toutes les semaines durant le confinement.

Le réseau va poursuivre son travail de veille pour les entreprises et invitent les entrepreneurs à retrouver les podcasts de France Digital sur Youtube. "Ce sont des gens qui sont des sommités dans leur domaine. Il y a pas mal de vidéos en ligne sur tous les dispositifs, et en plus ils font des FAQ (foire aux questions) qu’ils laissent en ligne". Une astuce pour ces quelques 5 000 entrepreneurs et salariés qui veulent pouvoir se positionner durant cette période totalement inédite.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live