Coronavirus : une centaine de membres de la réserve sanitaire s’envolent pour la Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Soignants réserve sanitaire Nouvelle-Calédonie
Des soignants de la réserve sanitaire s'apprêtent à embarquer pour Nouméa. ©Jean-Michel Mazerolle
104 soignants volontaires ont décollé ce matin de Paris. Ils viennent prêter main-forte aux équipes médicales calédoniennes, débordées par les cas de coronavirus qui se multiplient.

Ils sont médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, aides-soignants, logisticiens... 104 membres de la réserve sanitaire se sont envolés ce matin de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pour une mission de trois semaines en Nouvelle-Calédonie. Ils viennent renforcer le premier contingent, composé de 75 soignants volontaires, déjà déployés sur le territoire en début de semaine pour soulager les services hospitaliers du Caillou.

Sur place, "l’hôpital est archi saturé", selon les mots du coordinateur du dispositif anti-Covid local. Jusque-là épargnée par l’épidémie, la Nouvelle-Calédonie déplore 62 décès depuis le 9 septembre, dont cinq au cours des dernières 24h. 56 patients sont en réanimation et 321 sont hospitalisés en unité covid.

Réserve sanitaire nouvelle-calédonie soignants
Des soignantes de la réserve sanitaire s'apprêtent à embarquer pour Nouméa vendredi 24 septembre. ©Jean-Michel Mazerolle

Expérience des zones de crise

Contactés par le ministère de la Santé la semaine dernière à la demande du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, ces volontaires n’ont, pour la plupart, jamais mis les pieds dans le Pacifique. Mais beaucoup ont déjà une expérience des zones de crise : certains ont même déjà servi comme renforts dans d’autres territoires ultramarins depuis le début de la crise sanitaire.

Les 104 soignants ne s’envolent pas les mains vides. En soute voyagent près de huit tonnes de matériel, notamment des blouses, des masques et des concentrateurs.