outre-mer
territoire

Coronavirus : vrai ou faux ? Michel Cymes répond aux rumeurs les plus répandues en Outre-mer [VIDEO]

coronavirus
Michel Cymes
©Ludovic MARIN / POOL / AFP
Des rumeurs et des informations farfelues circulent sur internet. Souvent inquiétantes, toujours surprenantes, elles alimentent la peur et entretiennent une forme de psychose jusqu'en Outre-mer. Outre-mer la 1ère a donc demandé au médecin et animateur de télévision Michel Cymes de faire le point.   


 • "Les personnes à peau noire ne peuvent pas être contaminées"

"Ce serait une très très bonne nouvelle", dit Michel Cymes. Malheureusement, c'est faux. 
 

 • "Le coronavirus ne résiste pas aux températures des Outre-mer"

Cette rumeur-là a beaucoup circulé au début de l'épidémie, quand seul l'Hexagone était touché. Mais depuis le 1er mars, les cas se multiplient. Les trois océans sont désormais touchés. "On sait aujourd'hui que le virus supporte très bien les température de plus de 20°, explique le médecin. Ce qu'on ne sait pas, c'est si, avec l'été, il va disparaître ou pas."
 

 • "Il faut prendre des bains à 65°"

Non, se brûler la peau n'aide pas à lutter contre le coronavirus. "Je ne sais même pas comment on peut prendre un bain à 65°, gronde Michel Cymes. "Ça n'a aucun sens sur le plan scientifique." 

 

 • "Manger chaud tue le coronavirus"

Malheureusement, "ça ne tue pas le virus". Il n'y a, à ce jour, aucun traitement pour le virus.


 • "Un colis postal peut porter le virus en Outre-mer"

Il n'y a aucun risque, répond le médecin du PAF. "On a établi que le virus ne pouvait vivre ou survivre sur une surface inerte que quelques heures."
 

 • "Le moustique peut transmettre le coronavirus"

Le moustique peut transmettre la dengue, le chikungunya, le zika, le paludisme et bien d'autres maladies, mais pas le coronavirus selon Michel Cymes. 


 • "Boire du rhum tue le virus"

Si la question fait sourire le médecin, il y a répond tout de même : "Non!", ni rhum ni autre alcool. Oups... 
 

 • "Le gouvernement cache des choses"

Le médecin est beaucoup plus loquace quand il s'agit de défendre l'honnêteté du travail des scientifiques. "Les informations qui sortent sont des informations validées par les scientifiques (...) Il est impossible aujourd'hui de cacher aux scientifiques ce qui se passe vraiment. Donc il faut arrêter de parler de complotisme !"
 

 • "C'est inconscient de laisser poursuivre les croisières"

Le médecin est catégorique : "il faut vivre normalement. Il faut juste faire attention et suivre l'actualité."