Covid-19 : le patrouilleur Le Malin envoyé en renfort à Mayotte

coronavirus
Patrouilleur Le Malin
Le patrouilleur Le Malin ©Fred TANNEAU / AFP

C'est Sébastien Lecornu qui l'annonce vendredi soir : le gouvernement a décidé d'envoyer en renfort à Mayotte le patrouilleur de la Marine nationale Le Malin, habituellement basé à La Réunion. Il sera mardi sur place pour apporter notamment des stocks d'oxygène pour l'hôpital.

Le ministre des Outre-mer l'a annoncé vendredi 12 février. En accord avec la ministre des Armées Florence Parly, il a été décidé d'envoyer en renfort à Mayotte le patrouilleur de la Marine nationale Le Malin, habituellement basé à La Réunion. Le navire a quitté La Réunion vendredi matin et sera sur zone, à Mayotte, mardi 16 février. A son bord, des stocks d'oxygène destinés à l'hôpital de Mayotte. 

Surveillance des frontières

Sébastien Lecornu indique que Le Malin aura également pour mission de renforcer "quelques jours" le dispositif de contrôle aux frontières. Autrement dit il sera chargé de surveiller l'arrivée à Mayotte des Kwassas Kwassas en provenance des Comores.

C'est la troisième fois en quelques jours que le gouvernement annonce l'envoi de renforts pour aider le 101ème département face à la vague de Covid-19 qui y sévit. Mayotte est le seul territoire reconfiné, avec un taux d'incidence qui dépasse les 800 cas pour 100.000 habitants et de nombreux cas de variants sud-africains. Jeudi 11 février, l'arrivée de policiers et de gendarmes a été annoncé par les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer pour faire "respecter le confinement et lutter contre l’immigration illégale".

Mercredi 10 février, les ministres de la Santé et des Outre-mer avaient annoncé l'arrivée de renforts de la réserve sanitaire, et confirmé l'arrivée quelques jours plus tôt à Mayotte de 39 militaires du service de santé des armées pour augmenter la capacité en réanimation de l'hôpital de Mayotte.