Covid-19 : où en est l'évolution du virus dans les Outre-mer ?

coronavirus
coronavirus covid test dépistage
©IPR

Santé Publique France a publié son bulletin hebdomadaire, faisant le point sur l'évolution du Covid-19 au 31 décembre 2020. Dans les Outre-mer, l'épidémie est stable ou en régression, selon les territoires. Le point ici.

Comme chaque semaine, Santé Publique France a publié son bulletin épidémiologique hebdomadaire pour faire le point sur la situation dans le pays face au Covid-19. Pour les Outre-mer, au 31 décembre, la situation est stabilisée et l'épidémie est même en régression dans certains territoires. Voici la synthèse de l'organisme pour les différents territoires : 

À Saint-Martin, en Semaine 52, le taux d’incidence était de 91/100 000 habitants, en diminution par rapport à la Semaine 51 (108), et le taux de positivité était de 5,8%, en augmentation par rapport à la S51 (vs 4,7%).

En Guyane, les indicateurs étaient en diminution en semaine 52, le taux d’incidence était de 134/100 000 habitants en S52 (192 en S51) et le taux de positivité était de 7,2% en S52 (vs 7,4% en S51).

En Guadeloupe, les indicateurs étaient quasiment stables en S52 : le taux d’incidence était de 18/100 000 habitants (19 en S51) et le taux de positivité était de 2,9% (vs 2,4% en S51).

En Martinique, les indicateurs SI-DEP étaient en diminution en S52, avec un taux d’incidence de 12/100 000 habitants (26 en S51) et un taux de positivité de 1,7% (2,6% en S51).

À Mayotte, les indicateurs SI-DEP étaient quasiment stables en S52 : le taux d’incidence était de 51/100 000 habitants (53 en S51) et le taux de positivité de 6,9% (6% en S51).

● À La Réunion, les indicateurs SI-DEP étaient en diminution en S52 : le taux d’incidence était de 16/100 000 habitants (30 en S51) et le taux de positivité de 1,5% (2,1% en S51)

Le "R effectif"

Dans l'Hexagone, le "R effectif" (nombre de personnes contaminées par une personne atteinte du virus) était proche de 1, à 0,91. Selon Santé Publique France, "En Outre-mer, les estimations du nombre de reproduction à partir des données virologiques SI-DEP sont significativement inférieures à 1 dans toutes les régions. "

Les hospitalisations

Concernant les hospitalisations Santé Publique France observe une hausse en Guadeloupe, tandis qu'elle sont stabilisées dans les autres territoires :

En Guyane, les indicateurs virologiques étaient en diminution en semaine 52. Le taux d’hospitalisation était en augmentation (12,4/100 000 habitants en S52 vs 8,9 en S51).

En Guadeloupe, les indicateurs virologiques étaient quasiment stables. Le taux d’hospitalisations a diminué (1,3 en S52 vs 2,4 en S51).

En Martinique, les indicateurs virologiques étaient en diminution en S52. Le taux d’hospitalisation suivait une tendance à la stabilisation.

À La Réunion, les indicateurs virologiques étaient en diminution. Le taux d’hospitalisation suivait une tendance à la stabilisation.

 À Mayotte, les indicateurs virologiques étaient relativement stables. Le taux d’hospitalisation suivait une tendance à la stabilisation.