Covid-19 : "Dans les Outre-mer, des plans spécifiques, par territoire, seront prévus" dit Emmanuel Macron

coronavirus
Macron
©FTV
Emmanuel Macron s'est adressé de nouveau aux Français pour desserrer un peu l'étreinte du confinement et fixer le cap dans la crise sanitaire. Il a annoncé des "plans spécifiques" pour les Outre-mer. 
"Nous avons freiné la circulation du virus, mais il nous faut poursuivre nos efforts", a expliqué en préambule le chef de l'Etat qui annonce la réouverture des commerces dans l'Hexagone à partir du week-end prochain. A compter du 15 décembre, le confinement sera levé, mais remplacé par un couvre-feu, de 21h à 7h. Un système qui a fait ses preuves en Guyane notamment. La vaccination contre le virus débutera "fin décembre ou début janvier". Elle ne sera pas obligatoire et réservée prioritairement aux personnes les plus fragiles : les personnes âgées. "Aujourd'hui nous tenons ensemble, demain nous vaincrons ensemble" a conclu Emmanuel Macron

Retrouvez ici l'allocution du président de la République qui était à suivre en direct sur les pages Facebook La 1ère :


Verbatim

 ►"Nous avons freiné la circulation du virus, mais il nous faut poursuivre nos efforts", explique le chef de l'Etat. "La situation s'améliore dans l'Hexagone et les Outre-mer". 
►"Dans les Outre-mer, des plans spécifiques, par territoire, seront prévus"
, annonce Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron : "Dans les Outre-mer, des plans spécifiques, par territoires, seront prévus"
►Le chef de l'Etat annonce la réouverture des petits commerces dans l'Hexagone à partir de samedi, jusqu'à 21H00.
►Reprise des offices dans les lieux de culte samedi "dans la limite des 30 personnes".
►La levée du confinement est envisagée le 15 décembre, avec réouverture des "salles de cinéma, des théâtres et des musées". "Un système d'horodatage pourra permettre l'organisation des représentations en fin de journée". Le Confinement sera remplacé à partir du 15 décembre par un couvre-feu national de 21H00 à 07H00.
►"La vaccination doit se faire de manière claire et transparente. Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire. Nous commencerons vraisemblablement fin décembre ou début janvier en vaccinant les personnes les plus fragiles, c'est à dire les personnes âgées".
►Un plan "un jeune, une solution" va être mis en place pour venir en aide aux jeunes qui ne trouvent pas d'emploi.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live