Crise sanitaire : du matériel médical quitte Orly pour la Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Vol Orly
Presque 14 tonnes de masques se sont envolées vers la Nouvelle-Calédonie, jeudi 16 septembre 2021. ©Outre-mer la 1ère
Un avion de fret a décollé tôt ce matin de l’aéroport d’Orly, direction Nouméa. Pas de passagers, mais des soutes remplies de masques pour ravitailler la Nouvelle-Calédonie confinée.

C’est Santé publique France qui a affrété cet avion de French Bee par l'intermédiaire du transitaire Setcargo. Le but de cette opération inédite entre Paris et la Caillou du Pacifique est d’amener jusqu’à Nouméa presque 14 tonnes de masques. Mais avant cela, il faut tout charger, "11 palettes, 1h30 de préparation (…) Cinq personnes pour s’occuper de ce travail",  détaille William Kukiele, logisticien préparant ce vol.

Le commandant de bord Xavier Touré précise, quant à lui, les dessous de l’opération : "on part avec un avion vide en terme de passagers, toutes les soutes sont remplies de masques, (…), il y a un commandant et deux copilotes."

Un passage par la Réunion

Pour des raisons de temps de vol, l’avion se posera tout d’abord à La Réunion pour changer d’équipage, puis il repartira directement pour Nouméa. Comme le précise le directeur des opérations au sol de French bee/Air Caraïbes, c’est le premier vol sanitaire d’une possible série, "deux vols sont sûrs, dont celui-ci, on en espère d’autres, le deuxième partira dimanche."

L’Airbus A350 qui a décollé ce jeudi matin d'Orly arrivera en Nouvelle-Calédonie vendredi à 17h (heure locale) pour délivrer tout son fret. Il repartira ensuite dans l’autre sens à vide avec les palettes. Jeudi 16 septembre, les autorités de Nouvelle-Calédonie annonçaient une forte augmentation du nombre de cas de Covid-19 : 1 174 nouvelles personnes ont été testées positives, soit 2 386 au total en dix jours.