publicité

Le débat public sur la Montagne d'Or se prépare en Guyane

Le débat public sur le projet Montagne d'Or, gigantesque projet industriel controversé d'extraction de l'or en forêt guyanaise, se prépare en Guyane où la Commission particulière du débat public (CPDP) vient de rencontrer le dirigeant de la compagnie minière, a-t-on appris jeudi auprès de la CPDP.

Vue du site de Montagne d'or dans le secteur de Paul-Isnard à Saint-Laurent-du-Maroni © Columbus gold
© Columbus gold Vue du site de Montagne d'or dans le secteur de Paul-Isnard à Saint-Laurent-du-Maroni
  • La1ère.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Le débat public doit démarrer à partir de mars 2018, a déclaré la CPDP  Lors de son voyage en Guyane fin octobre, Emmanuel Macron avait appelé la population à participer à ce débat public, à l'issue duquel sera prise la décision d'autoriser ou non ce qui est le plus grand projet d'extraction d'or primaire jamais proposé en France.

Début du débat public

Ce projet de mine, dans l'ouest guyanais, est porté par un consortium russo-canadien Nord Gold/Columbus Gold et la Compagnie Minière Montagne d'Or en est le maître d'ouvrage. "La première rencontre" avec le président de la Compagnie Minière Montagne d'Or, Pierre Paris, "a eu lieu à Cayenne, pour présenter le projet et entamer le processus de préparation du débat public local", a précisé à la CPDP, dont les membres "ont visité le camp d'exploration Citron et le site des futures installations minières". 

Commission nationale du débat public

La CPDP a été nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP), l'autorité administrative indépendante qui veille à "l'information des citoyens et d'assurer la prise en compte de leur point de vue sur les projets d'envergure". Pierre Paris "a exprimé sa volonté de travailler avec la CPDP pour  préparer le débat", a-t-elle indiqué.

"Nous préparons ce débat dans une volonté de transparence, d'ouverture et de dialogue. Nous souhaitons qu'il réunisse toutes les parties prenantes guyanaises, dans un contexte serein et constructif", a-t-il déclaré selon la CPDP. Il a affirmé qu'il répondrait "à toutes les questions posées sur le projet", selon la même source.

Opposition farouche au projet

Le projet Montagne d'Or rencontre de farouches oppositions de chefs coutumiers et d'organisations écologistes, qui dénoncent la proximité du site minier avec deux réserves biologiques. Le projet est soutenu par le Medef et la plupart des responsables politiques, qui en attendent la création de "750 emplois directs et 2.500 indirects", et plus de 300 M d'euros d'impôts et taxes. Lorsqu'il était ministre de l'Économie de François Hollande, Emmanuel Macron avait soutenu ce projet.

Pour le WWF, le projet minier industriel Montagne d'Or est un non sens économique

Le WWF a livré une étude sur la rentabilité économique du projet minier guyanais intitulé "Montagne d’Or, un mirage économique ?", le WWF donne le ton.

Montagne d’or est avant tout une montagne de subventions. Le projet minier va recevoir 420 millions euros de subventions d'argent publique et malgré cela, il ne propose que 750 emplois aux guyanais. Des emplois peu qualifiés et pendant seulement 12 ans, soit la durée du projet. Le WWF préconise d'investir ses subventions dans des emplois perennes. Par ailleurs, malgré ces subventions, l'association affirme que le projet ne sera pas aussi rentable que prévu par les promoteurs. Le WWF remet en effet en question le cours choisi pour l’once d’or et celui choisi pour le taux de change dollar-euro. Deux chiffres sur lesquels repose le modèle économique des promoteurs du projet Montagne d’Or. Si la rentabilité du projet est fragile, le risque c’est que les promoteurs fassent des économies pour limiter les dépenses en particulier les coûts sociaux et l’investissement environnemental.

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/montagne-dor-mirage-economique

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play