publicité

Décès de Jean-François Hory, ex-député de Mayotte, qui fut proche de Christiane Taubira

Ex-député de Mayotte, Jean-François Hory était également avocat au barreau de Mamoudzou. Dans les années 90,  il avait présidé les Radicaux de gauche. Il était alors proche de Bernard Tapie et Christiane Taubira. 

Jean-François Hory en 1995 © Gerard FOUET / AFP
© Gerard FOUET / AFP Jean-François Hory en 1995
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le
Jean-François Hory est décédé à l'âge de 68 ans, en Bourgogne, ce jeudi 28 décembre 2017. Né dans les Vosges, Jean-François Hory a consacré une partie de sa vie à Mayotte, dont il fut député, apparenté socialiste, entre 1981 et 1986. Comme le rapporte Mayotte 1ère (article à lire ici), il était arrivé à Mayotte en 1977, comme fonctionnaire à la préfecture. Il y restera ensuite en tant qu'avocat. Mayotte 1ère relate ici son parcours :


Président des Radicaux de gauche 

Jean-François Hory s'engage dans les années 80 auprès du Mouvement des Radicaux de Gauche. Il présidera même ce parti entre 1992 et 1995. Il est alors très présent médiatiquement, notamment parce qu'il est proche de Bernard Tapie, lui aussi au MRG.

En 1994, les deux hommes montent une liste qui connaît un vrai succès électoral pour les élections européennes. Bernard Tapie est tête de liste, Jean-François Hory en deuxième position, et en quatrième place se trouve une députée guyanaise alors inconnue ou presque sur la scène politique nationale, Christiane Taubira. La liste Tapie obtient 12% des voix, talonnant celle d'un parti socialiste très mal en point. Regardez ces images d'archives d'un meeting de Bernard Tapie, avec Jean-François Hory et Christiane Taubira en arrière-plan.


En 1995, Jean-François Hory déclare sa candidature à l'élection présidentielle, mais il ne va pas jusqu'au bout, lâché par son ami Bernard Tapie. Regardez cette archive de mars 1995 :

 

Derrière Christiane Taubira

En 2002, c'est Christiane Taubira qui est désignée candidate des Radicaux de gauche à la présidentielle. Dans les coulisses de cette campagne, Jean-François Hory fait quelques discrètes apparitions, accompagnant la candidate dans quelques déplacements, notamment à Marseille.

En 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Jean-François Hory avait été nommé au Conseil d'Etat. En novembre dernier, il avait fait valoir ses droits à la retraite.


Réaction d'Annick Girardin

Dans un communiqué, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, issue elle aussi des Radicaux de gauche, salue la mémoire de Jean-François Hory :

J’ai appris avec tristesse le décès de Jean-François Hory, figure emblématique du Parti radical de Gauche, qu’il présida entre 1992 et 1995. Également député, député européen et avocat, Jean-François Hory aura consacré une partie importante de sa vie au développement de Mayotte.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play