outre-mer
territoire

Défense : un tout nouveau patrouilleur en partance pour la Guyane

armée
patrouilleur la confiance
Vue du patrouilleur léger La Confiance. ©marine nationale
Le patrouilleur léger La Confiance a quitté Brest mardi direction la Guyane afin d'assurer la relève des moyens navals de la Marine nationale dans la collectivité territoriale, selon la préfecture maritime de l'Atlantique.
"La Marine renouvelle et modernise ses moyens ultramarins", a expliqué à l'AFP le commandant du navire, le capitaine de corvette Stanislas Marande, avant son départ. Le bâtiment de 61 mètres de long et composé d'un équipage de 24 marins est le premier des deux patrouilleurs destinés à la Guyane. Il sera suivi par La Résolue, livrée début 2017. 

Les deux navires construits à Saint-Malo et Boulogne par le chantier naval boulonnais Socarenam remplaceront progressivement les patrouilleurs de type P400 La Capricieuse et La Gracieuse, mis en service en 1986 et 1987. 
 

Missions de police et de surveillance 

Les nouveaux Patrouilleurs légers guyanais (PLG) tiennent compte des contraintes spécifiques de la collectivité, liées au climat tropical (chaleur, humidité, turbidité de l'eau, forte houle ou encore débris forestiers) comme aux missions, conduites au large comme en eaux peu profondes. "Ils ont été construits pour la Guyane", a assuré le commandant Marande. 

Les deux navires prendront part à des missions de police des pêches, de lutte contre les trafics, de surveillance de l'espace maritime ou encore de sécurité des tirs de fusées du Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou, dans une zone maritime qui s'étend sur plus de 120.000 km2. Capables de mettre à l'eau deux embarcations en moins de trois minutes, ils disposent d'équipements de lutte antipollution. Armés d'un canon de 20 mm téléopéré, ils assurent leur autodéfense avec un équipage resserré. 
 

Renouvellement des moyens de la Marine Outre-mer

Dans le cadre du renouvellement des moyens navals de la Marine Outre-mer, deux bâtiments multi-missions (B2M) d'une série de quatre, ont déjà quitté Brest en 2016. Le Bougainville a quitté la cité du Ponant début octobre et est attendu mi-décembre à Papeete, tandis que le D'Entrecasteaux est basé à Nouméa depuis fin juillet. Le troisième navire de cette série, le Champlain, ralliera la Réunion en 2017. Un quatrième B2M sera destiné aux Antilles.
 
Publicité