Demande de troisième référendum en Nouvelle-Calédonie : le gouvernement "prend acte"

référendum
Sébastien Lecornu
©Ludovic MARIN / AFP

A Paris, le gouvernement n'a pas tardé à réagir à la demande des indépendantistes du FLNKS d'organiser le troisième et dernier référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Le ministre des Outre-mer "prend acte". L'Etat "organisera ce référendum avant le mois d’octobre 2022".

Dans un communiqué le ministre des Outre-mer "prend acte" au nom du gouvernement de la demande effectué il y a quelques heures par les indépendantistes pour l'organisation du troisième et dernier référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie prévu par l'accord de Nouméa.

Avant octobre 2022

Sébastien Lecornu précise que "L’Etat, signataire et garant de cet accord, respectera sa parole et organisera ce référendum avant le mois d’octobre 2022. Les préparatifs débuteront prochainement, en association étroite avec le comité des signataires institué par l'accord de Nouméa."

Invitation à Paris

Le ministre des Outre-mer poursuit en expliquant que "plus que jamais, le travail sur les conséquences du “oui” et du “non” doit être approfondi au niveau technique mais aussi politique". "C’est dans cette optique que le Premier ministre a adressé, mercredi 7 avril, une invitation pour qu’une délégation d’acteurs politiques calédoniens de toutes sensibilités se rende à Paris du 25 mai au 3 juin."

"Sérénité et respect"

Sébastien Lecornu précise également que "Le Gouvernement appelle à l'engagement de tous pour que la campagne référendaire soit sereine, respectueuse et constructive. Le comité des sages, dont la mission a été renouvelée en octobre, pourra y contribuer ainsi que toutes les autorités politiques, économiques, sociales, religieuses et morales du territoire."

L'Etat dispose d'un délai de 18 mois pour organiser la consultation, qui interviendra après celle du 4 novembre 2018 remportée avec 56,7% par les partisans du maintien dans la France et celle du 4 octobre 2020, qu'ils ont également gagnée mais avec un score plus étroit de 53,3%. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live