Deux Antillais derrière une plateforme plus éthique de livraison de repas

coronavirus
Delivreetic
Jean-Noël Marcin, Fabrice Jean-Baptiste Edouard et François-Xavier Montigny, les fondateurs de Delivreetic ©Sarah Vildeuil

Une plateforme de livraison de repas, sans commission à payer par les restaurateurs, va être lancée ce 1er mai. C’est Delivreetic, le projet de trois hommes, dont deux Antillais. Tout est parti du constat d’un restaurateur martiniquais face à la crise sanitaire. 

L'interface est enfin prête. Fabrice Jean-Baptiste Edouard, restaurateur martiniquais et co-fondateur de Delivreetic, est très fier de voir ce projet se concrétiser. Il lit : ""Le clic juste pour tous. La plateforme de mise en relation à la française créée par des restaurateurs pour des restaurateurs !" 

Proposer un service plus éthique

Comme tous ses collègues, Fabrice Jean-Baptiste Edouard n’oubliera pas le 14 mars 2020. Ce jour là, il ferme son établissement dans la précipitation et se tourne alors, vers les plateformes de livraison. "Et j'ai eu une très très mauvaise expérience, raconte Fabrice, car ils prennent jusqu'à 30% de commission, pour te mettre en relation avec un client". Fabrice ne s’y retrouve plus. Il décide alors d'en parler à un autre chef d’entreprise qui travaille dans l’audiovisuel, le Guadeloupéen Jean-Noël Marcin. "Là pour le coup, on s'est dit bon, il a cette problématique là, je lui ai proposé une solution: tant qu'à faire, est-ce que tu ne souhaiterais pas qu'on étudie la possibilité de monter une plateforme ?, raconte Jean-Noël. Nous avons les supports techniques, les supports logistiques, on a les compétences pour donc essayons de voir comment on peut collaborer là-dessus."

0% de commission

Fabrice est emballée par l'idée. Une plateforme oui, mais le restaurateur décide alors de se démarquer complètement de celles qui existent déjà. "Nous, on se positionne à 0% de commission". Ce que va payer le restaurateur, c’est un prix fixe : moins d’un euro pour la mise en relation. Et bien sûr, celui qui commande va payer au livreur son déplacement, des livreurs qui seront mieux payés assure Fabrice. 

Nous Delivreetic, il y a une mission qui s'impose à nous : c'est une mission d'équité et de respect.

Fabrice Jean-Baptise Edouard, co-fondateur de Delivreetic


Pour les fondateurs de la nouvelle platefome, tout le monde devrait s'y retrouver, y compris les clients avec une addition moins salée grâce à l'absence de commission. Fabrice va d'ailleurs rouvrir son restaurant en région parisienne et réaliser des livraisons grâce à Delivreetic.

Ecoutez le reportage

Delivreetic
Jean-Noël Marcin, François-Xavier Montigny et Fabrice Jean-Baptiste Edouard, les co-fondateurs de Delivreetic ©Sarah Vildeuil

 

L'Hexagone et les Outre-mer

La plateforme sera disponible d’abord en Île-de-France, puis à l’échelle nationale, sans oublier les Outre-mer. Les fondateurs pensent aussi à l'Europe. C'est un défi qui passionne le responsable informatique François-Xavier Montigny qui a déjà fait le plus gros. "Le plus compliqué aujourd'hui, c'est tout le système de flux de commandes, ce qu'on fait en premier." Dès le 1er mai, les restaurateurs et les livreurs peuvent s'inscrire. L'application sera téléchargeable à partir du 15 mai.