REPLAY. Table ronde : Napoléon, le rétablissement de la traite négrière et de l’esclavage, à revoir ICI

histoire
Visuel Table ronde Napoléon et l'esclavage
©Outre-mer la 1ère

La France est le premier pays de l’abolition et seul pays au monde à avoir rétabli l’esclavage après son abrogation. Pour discuter de ce paradoxe et remettre l’époque Napoléonienne dans la perspective des Outre-mer, Fabrice d’Almeida a animé avec six historiens une table ronde. 

 

La commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon est à la Une de l'actualité. Mais en 1802, Napoléon bafoue l’un des principes fondamentaux de la Révolution qui proclame l’égalité entre les hommes. Le premier Consul rétablit l’esclavage dans les colonies. Dans quel contexte, et pour quelles raisons ? Revoyez la table ronde animée par Fabrice d'Almeida :

Participants à la table ronde :


Six historiens intervenaient en plateau et en visioconférence pour mieux comprendre cette époque.

En plateau :

  • Marion Godfroy, historienne, chercheuse associée à l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine, spécialiste de l’histoire de la Guyane, auteur de "Kourou 1763", de "Bagnards" mais aussi de "Napoléon que mangeait-il ?"
  • Bruno Maillard, historien, chercheur associé au CRESOI, Centre de recherche sur les sociétés de l’Océan Indien à l’Université de la Réunion, spécialiste de l’esclavage à la Réunion. Co-auteur de "Libres et sans fers : Paroles d’esclaves français".
  • Frédéric Régent (Paris), maître de conférences et directeur de recherche, Université Paris 1, spécialiste de l’histoire de l’esclavage dans les colonies françaises et de la Révolution française dans les Outre-mer.

En visioconférence :

  • Jean-François Niort, historien du droit maître de conférences HDR université des Antillles. Il a fait retrouver l’acte de rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe (exposé actuellement à la Villette avec le brouillon et l'exposé des motifs dans ce dernier)
  • Eric Saugera (Nantes), spécialiste de l’histoire de la traite, chercheur indépendant ("Bordeaux port négrier. XVIIIe-XIXe siècles. Chronologie, économie, idéologie", Annales Historiques De La Revolution Francaise et "Pour une histoire de la traite française sous le Consulat et l'Empire", Outre-mers, revue d'histoire.
  • Marcel Dorigny, maître de conférence honoraire à l'Université Paris 8, spécialiste du mouvement abolitionniste pendant la Révolution française, co-auteur de "La société des amis des Noirs, 1788-1799 - Contribution à l'histoire de l'abolition de l'esclavage" et plus récemment de "Arts & lettres contre l’esclavage".

Les facteurs et mécanismes de la loi de 1802

Les différents spécialistes apportaient notamment leurs éclairages sur les faits historiques :

  • L’abolition de l’esclavage en 1794
  • L’esclavage perdure dans certaines colonies
  • Qu’en est-il de la traite négrière ?
  • Le Code noir et la Constitution de 1799
  • Les situations particulières : la Guyane puis celles de la Guadeloupe et de Saint-Domingue 
  • Quelle a été la place des lobbys esclavagistes ?