DOCU. 1942, le soldat Tranape photographie les FFL (Forces françaises libres) pendant la bataille de Bir Hakeim

documentaire

Celui qui s'est battu pour la France libre raconte l'histoire d'un Calédonien qui a répondu à l'appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle. Jean Tranape a rejoint le Bataillon du Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Un nouvel épisode de la collection Vos photos, notre histoire.

Jean Tranape effectue son service militaire au Bataillon Mixte d'Infanterie Coloniale en 1940. En septembre, il s'engage naturellement, sans prévenir personne, comme volontaire pour défendre la France libre. Il a 22 ans.

Le combattant le plus décoré du Bataillon du Pacifique

La Nouvelle-Calédonie se rallie à la France libre en septembre 1940. 600 volontaires (300 Polynésiens et 300 Néo-Calédoniens) répondent à l'appel du général pour secourir la France. Ils constituent le Bataillon du Pacifique et partent se former à la guerre en Australie. L'unité de Jean Tranape rejoint ensuite le Moyen-Orient en 1941. Elle est intégrée dans les armées anglaises pour combattre en Tunisie, en Libye et en Egypte. A Bir Hakeim, dans le désert libyen, 3 700 Français résistent pendant 15 jours à 35 000 ennemis (Allemands et Italiens). Le 7 juin, les forces françaises sont à court de munitions, d'eau et de vivres. Jean Tranape, le lieutenant Bellec et quatre autres soldats traversent la ligne de front et guident un convoi de ravitaillement au milieu des forces ennemies, endormies. Cet exploit empêche Bir Hakeim de tomber. Jean Tranape participe à la campagne d'Italie, au débarquement de Provence et à la libération de Toulon. A Paris, il est le porte-fanion de son Unité.

Jean Tranape porte fanion - Vos photos notre histoire Nouvelle Calédonie
Jean Tranape porte le fanion car c'est le plus décoré de l'Unité ©Bonne Compagnie

Un témoignage remarquable et précieux

Jean Tranape part à la guerre avec un appareil photo. "Une petite boîte" selon son expression. Avec, il documente la guerre de l'intérieur. Son fils Jean-Claude découvre plus d'une centaine de clichés dans une boîte en carton, des années plus tard. Jean Tranape parle peu de la guerre. Cela réveille des souvenirs douloureux qui l'empêchent de dormir. Il a perdu trop de compagnons sur le front. La moitié du Bataillon du Pacifique n'a pas survécu. Jean-Claude insiste, questionne son père, enregistre des conversations téléphoniques, le filme afin d'alimenter et enrichir ce fonds déjà exceptionnel.

Jean-Claude Tranape - Vos photos, notre histoire Nouvelle-Calédonie
Jean-Claude Tranape, fils de Jean, raconte l'histoire de son père engagé dans le Bataillon du Pacifique ©Bonne Compagnie

Ses photos incroyables, prises tout au long de son épopée, racontent son aventure du port de Nouméa jusqu'à l'avenue des Champs-Élysées. Elles sont à découvrir dans l’épisode Nouvelle-Calédonie, celui qui s'est battu pour la France libre de la collection Vos photos, notre histoire.

Retrouvez sur le portail des Outre-mer les autres épisodes de la collection Vos photos, notre histoire

Écriture Aurore Le Mat et Stéphanie Colaux
Réalisation Stéphanie Colaux 
Production Bonne Compagnie
Durée 13 min