DOCU. L'archipel de Wallis et Futuna étouffe sous les déchets [En 1ère ligne]

L'un des territoires les plus éloignés de l'Hexagone, Wallis et Futuna, se retrouve face à un défi majeur : gérer la masse croissante de déchets liée à l'explosion des volumes des produits importés. Fanoi Ugatai a récemment fait de l’écologie son combat principal. Il y a urgence. Petit à petit, des solutions se mettent en place.

Lagons, mangrove, herbiers... L'archipel isolé en plein océan Pacifique possède une biodiversité exceptionnelle. Wallis, l'île principale peuplée de 8000 habitants souffre de sa dépendance récente aux produits d'importation (+ 15 % chaque année depuis 2011) et de ses conséquences. L'arrivée rapide de la société de consommation sur le territoire bouscule un mode de vie séculaire. 

Actions et solutions se développent à Wallis

Devant l'urgence de la situation environnementale, le territoire tente de s'adapter et met en place une stratégie pour sauver son territoire. L'enjeu est de taille : transmettre les bons gestes et offrir un meilleur avenir aux générations futures.

L'administration wallisienne a mis en place en juillet 2017 l'écotaxe sur la consommation des canettes et des bouteilles, qui a permis de récolter plus d'un million de tonnes de déchets depuis son lancement. Le projet Protège financé par l'Union européenne a par ailleurs permis de mettre aux normes certains systèmes d'assainissement pour limiter la pollution de la ressource en eau par les eaux usées. En parallèle, des initiatives sont menées par la population et les acteurs locaux. Certains éleveurs de porcs ont adopté la pratique des parcs à cochons "tournants" pour diminuer la concentration de lisier dans un même secteur et ainsi tenter de protéger la nappe phréatique. Enfin, des associations sillonnent le littoral pour ramasser les déchets issus des importations et éveiller les consciences sur le tri collectif.

Fanoi Ugatai milite sans relâche

C'est en rejoignant les services de l'environnement de Wallis-et-Futuna en 2017 que Fanoi Ugatai a pris pleinement conscience de l'impact de l'homme sur sa planète. Il est urgent de faire évoluer les comportements en matière d'environnement. Travaillant sur plusieurs fronts, la jeune femme prête main-forte aux différentes associations et participe régulièrement à la mise en place d’actions de sensibilisation pour la protection de l’environnement. 

Particulièrement investie dans les projets visant à limiter l’impact des pollutions générées par les activités humaines, elle se mobilise pour la mise en place de l’écotaxe, et cherche à éveiller et familiariser les populations au tri des déchets.

Un film de Christophe Maillet
Une coproduction France Télévisions / Wead / Une prod à soi
Durée 26 minutes 
2022