DOCU. Marie-Thérèse et Bengt Danielsson, de l'expédition du Kon-tiki au militantisme anti-nucléaire en Polynésie

histoire polynésie française
Écrivains voyageurs, ils ont jeté l'ancre en Polynésie pour ne plus la quitter. Dans "Ceux qui se sont aimés dans le Pacifique" de la collection "Vos photos, notre histoire", découvrez l'engagement de Marie-Thérèse et Bengt Danielsson auprès des Polynésiens de 1947 à 2003.

Marie-Thérèse est née en octobre 1923 au Thillot dans les Vosges. Elle est la fille d'Abel Sailley, patron de l’usine textile locale. À 20 ans, après ses études secondaires, Marie-Thérèse quitte l'Hexagone pour le Pérou. Bengt Danielsson a vu le jour en Suède en 1921. Il est anthropologue. Le couple se rencontre lors d'un bal donné à l'ambassade de France à Lima, en 1947. Peu de temps après, Bengt participe à la célèbre expédition du Kon-Tiki menée par le Norvégien Thor Heyerdal. Bengt et Marie-Thérèse se marient l'année suivante.

Kon-Tiki - Vos photos notre histoire Polynésie Danielsson
Le radeau Kon-Tiki en mer ©Bonne Compagnie

Raroia, l'île qui accueillit les aventuriers du Kon-Tiki

Le 7 août 1947, après un voyage de 101 jours, le radeau Kon-Tiki échoue sur l'atoll des Tuamotu. Il vient de démontrer l'hypothèse émise par Thor Heyerdahl : le peuplement originel de l'archipel polynésien avait pu se faire à partir du continent sud-américain.

L'accueil des habitants de Raroia a tellement impressionné l'anthropologue suédois, qu'il y emmène sa jeune épouse pour y vivre. Leur séjour dure à peu près deux ans, Bengt interroge les anciens sur les mythes et récits historique, notamment le "vieux 'Te Iho". Le couple vit en immersion avec la population. Plusieurs ouvrages comme "L'île du Kon-Tiki"* ou "Raroia, la travail et la vie sur un atoll des Tuamotu"* découlent de ce vécu.

Bengt et Marie-Thérèse en Polynésie Vos photos nos histoires Danielsson
À gauche, Bengt Danielsson recueille les connaissances des anciens ; à droite Marie-Thérèse Danielsson tient une palme ©Arapo / Bonne Compagnie

Départ pour les Marquises

Des Tuamotu, le couple navigue en goélette vers l'archipel des Marquises. Ils rejoignent Tahuata et Fatu Hiva mais ne s'y installent pas. Ils atteignent ensuite Hiva 'Oa, où ils construisent une maison traditionnelle. Ils visitent l'île, se renseignent sur les us et coutumes, interrogent la population. Bengt rencontre et photographie Taua Tikaomata, la fille du célèbre peintre Gauguin. 

Bengt pétroglyphes Vos photos notre histoire Polynésie Danielsson
Bengt posant des pétroglyphes soulignés à la craie pour être plus visibles sur la photo ©Bonne Compagnie

Lanceurs d'alerte sur les dangers des essais nuléaires

En 1952, ils posent définitivement leurs valises à Papehue sur la côte ouest de Tahiti dans le district de Paea. C'est dans cette maison que grandit Maruia, leur fille unique. Celle-ci décède prématurément d'un cancer foudroyant à l'âge de 20 ans, en 1972. 

Maruia vos photos notre histoire Polynésie Danielsson
Maruia entourée de ses parents (à gauche), soufflant ses bougies d'anniversaire (à droite) ©Bonne Compagnie

Les essais nucléaires français dans le Pacifique débutent le 2 juillet 1966 et durent 30 ans. 193 explosions, aériennes d'abord puis sous-marines, ont été effectuées en Polynésie française. Marie-Thérèse et Bengt Danielsson militent sans relâche et jusqu'à leur dernier souffle contre le nucléaire et ses conséquences. En 1991, ils reçoivent le Prix Nobel alternatif : le Prix Right Livelihood pour leur engagement. Deux ouvrages "Moruroa, mon amour"* publié en 1977 et "Moruroa, notre bombe coloniale"*, L'Harmattan, 1993, appuient leur combat.  

couple Danielsson 1991 Vos photos notre histoire Polynésie Danielsson
En 1991, le couple Danielsson reçoit le Prix Right Livelihood pour leur engagement contre les essais nucléaires français et leurs conséquences ©Bonne Compagnie

* Tous les ouvrages cités sont mis à disposition sur simple demande mail sur le site Arapo développé par Robert Koenig, ami du couple, qui s'attache à poursuivre l’œuvre de mémoire des Danielsson.

Un film écrit et réalisé par Marie Benoist
Production Bonne Compagnie
Durée 13 min - Année 2021

Bonus La petite histoire de Marie-Thérèse Danielsson :