outre-mer
territoire

Double vainqueur du Grand Raid à La Réunion, Kilian Jornet se lance à l’assaut de l’Everest

trail
Kilian Jornet au Mont Blanc
Kilian Jornet photographié lors de la redescente du Mont Blanc ©Sébastien Montaz
Après ses deux victoires au Grand Raid de La Réunion et ses ascensions des plus hautes montagnes du monde, Kilian Jornet se lance un ultime défi : gravir l’Everest, à 8 838m d’altitude. Le traileur se lance à l’assaut du géant de l’Himalaya le mois prochain.
C’est un nouveau défi et pas des moindres. Double vainqueur du grand raid de la Réunion en 2010 et 2012, Kilian Jornet va s’attaquer au sommet de l’Everest, en août et septembre prochain. Le traileur veut désormais marcher sur le toit du monde, à 8 848 mètres d’altitude. Son objectif : établir le record de vitesse (montée et descente comprises) pour atteindre l’Everest, géant de l’Himalaya.

Summits of My Life

L’ascension de l’Everest fait partie du projet Summits of My Life de Kilian Jornet. Après avoir établi des records de vitesse au Mont Blanc, au Cervin, au McKinley et à l’Aconcagua, l’Everest est la dernière étape du projet pour laquelle le coureur s'entraîne (ci-dessous une vidéo d'entrainement postée par Kilian Jornet). 


Beaucoup de questions

L'ascension de l'Everest sera sans doute l'une des plus exigeantes auxquelles je serai jamais confronté. Tout sera prétexte à l’apprentissage : comment mon corps réagira-t-il à l’altitude ? Pourrons-nous aborder la montagne comme nous avons l’habitude de le faire dans les Alpes ? Je me prépare pour cet objectif depuis de longs mois et j’ai hâte de commencer. Le projet Summits of My Life m’a toujours permis d’aller de l’avant et ce sera encore le cas cette fois-ci", explique Kilian Jornet sur son site.

Des conditions difficiles

Comme pour ses autres ascensions, Kilian Jornet avancera d’une seule traite, sans s’arrêter dans des camps intermédiaires. Il empruntera une voie peu fréquentée située sur la face nord et n’utilisera ni oxygène, ni cordes fixes.

Kilian Jornet et son équipe quitteront l’Europe le 7 août et resteront huit semaines sur place, en attendant le moment propice pour partir à l’assaut de l’Everest.
 
Publicité