outre-mer
territoire

Election de Trump : François Durpaire spécialiste des Etats-Unis tire la sonnette d'alarme

politique
Elections de Trump : la réaction de l'historien François Durpaire
L'historien François Durpaire réagit à l'élection de Donald Trump ©FRED DUFOUR / AFP
L'historien François Durpaire reconnaît que tous les experts se sont trompés sur le vote des Américains pour l'élection présidentielle. Il souligne la montée des nationalismes en Europe et prône un plus grand rapprochement entre l'hexagone et les Outre-mer avant les élections de 2017.

#Nous nous sommes tous trompés

"Depuis un an nous nous sommes tous à peu près trompés, moi y compris et tous les analystes se trompaient depuis un an sur ce qui se passait aux Etats-Unis en particulier pendant cette campagne électorale. Pourquoi nous sommes nous tous collectivement trompés ? On va prendre au mot ce qu’a dit Donald Trump. Il y a eu un brexit puissance 10, il y a eu une majorité silencieuse qui ne s’est pas exprimée dans les sondages mais qui s’est exprimé massivement dans le vote réel. Ils n’ont pas tous osé dire qu’ils allaient voter pour Donald Trump. On se disait que sa stratégie n’était pas bonne car il passait son temps à convaincre les mêmes personnes, la classe ouvrière et la classe moyenne inférieure. Mais en essayant de convaincre la même communauté il a mobilisé très fort au sein des militants qui se sont tous prononcés".

#Une tendance anti système très forte dans l’opinion publique

"Aujourd’hui il y a une tendance anti système très forte dans toutes les opinions publiques. C’est ce qui a joué. Il y a beaucoup de démocrates qui regrettent finalement de ne pas avoir pensé qu’un candidat anti système de gauche aurait été plus performant qu’Hillary Clinton vue comme une candidate de l’establishment".

#Le réveil des nationalismes

"Il y a un réveil des nationalismes. On le voit en Autriche, en Angleterre, en Allemagne, en France. Que dit Donald Trump ? Son programme est fortement nationaliste populiste, son slogan qui est de faire de l’Amérique un grand pays à nouveau est fortement nationaliste avec le protectionnisme sur le plan économique. Il dit qu’il n’y a pas de nation sans frontières. Cela séduit une grande majorité du peuple qui se déplace. La leçon à retenir est prendre en compte la voix des peuples. Il y a en tout cas une leçon d’humilité pour nous tous, nous devons être plus prudent avec les sondages".

#Les conséquences pour les Outre-mer

"Il a une vision du monde assez lointaine donc c’est difficile à dire. Mais il y a une histoire entre les Etats-Unis et les territoires d’Outre-mer qui est longue et qui remonte à la seconde guerre mondiale avec la volonté qu’avait Roosevelt de décoloniser ces territoires. De façon générale, pour la France comme pour l’Europe, on va être très attentifs à la baisse du dollar. Cela va avoir des conséquences économiques pour l’Europe. C’est une remise en cause pour la France". 

#Le monde est à un moment de bascule

"Le temps presse et c'est ce que l'on montre avec Farid Boudjellal dans notre BD "La Présidente tome 2". Les Outre-mer sont une part intégrante de la nouvelle France qui se tisse et c'est bien normal. ça sera un enjeu majeur si Marine Le Pen accède au pouvoir: quelles relations entre l'hexagone et l'Outre-mer. L'enjeu est faire de la culture une sorte de lanceuse d'alerte. Le temps presse. La réalité est en train de nous rejoindre". 


#Ecoutez l'intégralité de l'interview




Publicité