outre-mer
territoire

Emmanuel Macron dans l’océan Indien : "Un voyage pour rien", estime Marine Le Pen

politique
Portrait mahorais macron
Un jeune Mahorais avec une photo du président, avant son arrivée à Mamoudzou ©SAMUEL BOSCHER / AFP
Le président était en déplacement à Mayotte et à La Réunion du 22 au 25 octobre 2019. Lors de ce voyage, il a parlé des problématiques de l’immigration et de la vie chère, mais la cheffe du Rassemblement National estime que ce n’était pas suffisant.
Marine Le Pen a estimé que le déplacement cette semaine d'Emmanuel Macron à Mayotte et à La Réunion était "un voyage pour rien", "électoraliste", déplorant que le président n'ait pas tenu compte de "la spécificité" des Outre-mer.
 

Les spécificités des Outre-mer pas prises en compte

"C'est un voyage pour rien. (Emmanuel Macron) est venu pour proposer des vieilles méthodes qui ont déjà été mises en œuvre, qui ne fonctionnent pas par ailleurs. Il ne tient pas du tout compte de la spécificité de l'Outre-mer", a affirmé sur France 2 la présidente du Rassemblement national.

Marine Le Pen a reproché au chef de l'Etat ne n'avoir pas tenu compte "notamment des problèmes de la vie chère" à La Réunion. "Les Réunionnais paient une taxe supplémentaire sur leur consommation qui s'appelle l'octroi de mer. Pas un mot sur ce sujet" et "pas un mot pour développer économiquement" l'île, a-t-elle déploré en plaidant pour des mesures de "défiscalisation, d'incitation fiscale".
 

Ce n'est pas plus utile à La Réunion ce qu'il est allé dire que ce qu'il a dit à Mayotte, où le problème de l'immigration et de l'insécurité ravage le territoire.

 

Un manque de confiance

Les Outre-mer "c'est un joyau de la France. Ils nous donnent des capacités d'expansion économique qui sont spectaculaires; ils sont au cœur de l'or bleu, c'est-à-dire de nos mers, de nos fonds sous-marins, qui ne sont aujourd'hui pas du tout envisagés comme étant une richesse française", a-t-elle regretté.
 

Il faut leur faire confiance, il faut évidemment investir auprès de nos Outre-mer et ce n'est pas du tout ce qu'Emmanuel Macron a fait.

 
Aux élections européennes, le RN est pour la première fois arrivée en tête dans la majorité des Outre-mer. Seuls trois territoires ultramarins (Martinique, Wallis-et-Futuna) sur onze ont placé le parti d'Emmanuel Macron en première position. Le RN a réalisé son meilleur score national à Mayotte (46,12%). A La Réunion, il a obtenu 31,2% des voix. 
Publicité