Escalade : nouvel exploit de la jeune Réunionnaise Oriane Bertone, en attendant l'Olympe

portraits de sportifs
Oriane Bertone
Oriane Bertone à Fontainebleau ©Emmanuel Morel

A seulement 15 ans, Oriane Bertone a réalisé un exploit en grimpant "Super Tanker", l’un des blocs les plus difficiles au monde. Une première chez les femmes et la confirmation du talent de la Réunionnaise, championne du monde chez les jeunes en 2019. Elle nourrit désormais un rêve olympique.

Oriane Bertone,15 ans, a délaissé son île de La Réunion pour un séjour sportif de quelques semaines en famille à Fontainebleau. L’objectif : s’entraîner en escalade et surtout battre de nouveaux records. Le 16 janvier dernier, c’est chose faite. Elle a escaladé un bloc qu’aucune femme avant elle n’avait encore jamais réussie à passer officiellement. Seulement sept hommes référencés sur bleau.info, le site officiel des grimpeurs de Fontainebleau, l'ont réussi. 

Championne du monde chez les jeunes

Oriane Bertone, c’est le futur grand espoir français d’escalade. Celle qui a découvert ce sport à l’âge de 8 ans, lors d’un stage en centre aéré, n’a depuis jamais lâché prise. Au point de devenir, sept ans plus tard, l’une des meilleures dans sa discipline, rivalisant avec des grimpeuses françaises dix ans plus âgées. Un seul exemple : il y a quelques semaines, Oriane a été surclassée en sénior et a décroché la médaille d’or d’Horizon 2024, une compétition organisée par la fédération en vue des Jeux Olympiques de Paris, devant la numéro une française de la discipline, l’autre Réunionnaise Fanny Gibert, arrivée seconde.

Oriane
Oriane Bertone termine première d'Horizon 2024, une compétition comptant pour les JO de Paris 2024 ©Stéfano Bertone

Seulement 15 ans

Oriane vit aux Avirons à la Réunion. Née à Nice, ses parents s’installent à La Réunion lorsqu’elle a 3 ans. "Je n’ai pratiquement connu que ça et même si j’ai beaucoup de propositions venant de l’Hexagone et que c’est plus facile ici car tout est à côté, j’ai un fort attachement pour mon île, c’est vraiment chez moi", confie la jeune championne.

Oriane a fait le choix de ne pas intégrer le Pôle espoir d’escalade à Voiron, où s’entraîne plusieurs grimpeurs de l’équipe de France mais  bien de rester sur l’île au Pôle Espoirs de La Réunion. Avec son père, Oriane voyage dans le monde entier pour participer à des compétitions ou escalader de nouveaux rochers. "J’ai une  vraie préférence pour les spots en extérieur parce que je ressens mieux les prises et je trouve le naturel plus enrichissant et motivant que l’artificiel", explique-t-elle.

Un exploit

En signant cette très belle performance à Fontainebleau, Oriane Bertone envoie un signal très fort à ses futurs adversaires. La Réunionnaise se sait désormais très attendue aux prochains grands rendez-vous sportifs de sa discipline. Et cela tombe bien car l’escalade est désormais une discipline à part entière aux Jeux Olympiques. Si les dés sont déjà jetés pour les Jeux de Tokyo en juillet et août prochain, Oriane rêve à long termes de défendre le maillot tricolore lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live