outre-mer
territoire

Une étude sur le racisme anti Noirs dans le rapport annuel de la CNCDH

racisme
CNCDH

Le rapport 2018 sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie inclut un sondage sur les préjugés liés à la couleur de peau. Il en ressort que les Antillais sont mieux acceptés que les Africains.

 
Selon la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH), en France, les Noirs subissent une forte discrimination quand il s’agit d’accès au logement ou à l’emploi. Pourtant dans l’opinion le rejet exprimé à leur égard est beaucoup moins fort que pour d’autres minorités.
 
CNCDH
©CNCDH


Pour comprendre pourquoi, les auteurs du rapport du CNCDH ont soumis une série de questions à des personnes représentatives de la population française. On constate par exemple que les Noirs sont moins considérés comme « un groupe à part » dans la société.
 

Les Antillais mieux considérés que les Africains

Ce sondage révèle aussi que les Antillais bénéficient d’une meilleure image que les Africains. « Quand on dit ‘Antillais’, on pense ‘France’, analyse  Nona Mayer, chercheuse au CNRS et membre du comité de rédaction du rapport de la CNCDH. « Les gens sont allés en vacances là-bas ; il y a beaucoup d’Antillais en métropole. C’est une population qui est perçue comme totalement et entièrement intégrée à l’histoire de France, contrairement à d’autres qui sont perçus comme plus lointains ou venus d’ailleurs ».
 

Les Noirs associés à l’image du grand enfant

58% des personnes interrogées approuvent l’idée que l’on ne parle pas assez de traites négrières et de l’esclavage. Mais c’est aussi cette page de l’histoire liée à la colonisation qui contribuerait à la construction de stéréotypes, explique Nona Mayer: « Les Noirs sont associés aux vieux stéréotypes colonialistes qui mettent les Noirs dans une position d’infériorité non dangereuse, du genre ‘grands enfants’ ».

 
Publicité